Quand la RFID prend le dessus sur l’homme

Quand la RFID prend le dessus sur l'homme

C’est un scénario à la « Terminator ». La RFID (Radio Frenquency IDentification) semble être la nouvelle merveille technologique du futur. Pourtant, sa généralisation est aussi réjouissante qu’effrayante. Vie privée ou professionnelle, la puce RFID, malgré tous les avantages qu’elle présente, risque de charrier aussi quelques désagréments. Sachant qu’il y a plus d’objets que d’êtres humains sur la planète, qui prendra le dessus ?

La RFID est la technologie qui va nous permettre de gagner du temps dans notre vie quotidienne, d’être plus productif et d’optimiser nos objets professionnels. Finies les files d’attente à la caisse du supermarché. Nos produits, désormais étiquetés RFID, seront détectés rapidement par une simple borne. Les entreprises, quant à elles, vont gagner un temps considérable au moment des inventaires, puisqu’elle permet de compter des centaines de produits d’un simple clic. Top rentabilité ! Enfin, elle va optimiser la chaîne de production, car les informations contenues dans la puce vont permettre au produit de s’orienter de manière autonome dans l’usine. Le rêve de tout entrepreneur souhaitant réduire ses coups de production. Mais ce rêve est-il vraiment souhaitable ?

Des centaines d’emplois menacés

Finies les files d’attente à la caisse du supermarché. Certes. Mais terminé également le métier d’hôtesse de caisse. A quoi servirait-elle, désormais ? En y regardant de plus près, toutes les applications merveilleuses promises par la RFID ne seront pas sans conséquences sur les emplois. Des métiers tels que les manutentionnaires vont fortement diminuer avec la généralisation de la puce RFID. Dans les bibliothèques, ainsi que dans tous les autres organismes où la gestion de stock est considérable, le personnel ne sera plus considéré comme utile, voire indispensable. Des tests réalisés à l’Échangeur, centre européen dédié aux pratiques innovantes de la relation client, montrent que ce dernier n’aura plus besoin de conseillère de vente puisque le miroir de la cabine d’essayage sera capable de lui prodiguer une recommandation vestimentaire ! Les besoins en main d’œuvre vont donc désormais être réduits à la seule programmation de toutes ces puces RFID, pendant qu’elles travailleront et même réfléchiront à sa place !

L’homme raisonnera de moins en moins

En effet, en rendant les objets intelligents, la puce RFID va réduire la capacité de l’homme à agir par lui-même. Jumelée avec le wifi et le GPS, la puce RFID permettra par exemple aux voitures de se déplacer en totale autonomie. L’homme mettra donc son trajet et sa sécurité entre « les mains » de sa voiture. Tout comme il confiera le soin à son réfrigérateur de commander ses plats ou ses yaourts préférés. Ou qu’il se laissera guider par son miroir qui aura détecté la faute de goût impardonnable entre le pull et le pantalon choisis. De plus en plus passif, assisté, il aura de moins en moins de réflexions à avoir et de décisions à prendre.

On le sait, les nouvelles technologies fonctionnent seulement si les usages suivent. C’est donc sur les individus en tant que citoyens, employés, chefs d’entreprise, mères ou pères de famille, que repose l’avenir de la RFID. A eux d’estimer si le gain de temps, l’augmentation de productivité, en résumé toute l’aide apportée par la RFID au quotidien sont plus importants que les pertes d’emploi et d’autonomie de l’homme…

Dossier spécial technologie RFID / NFC et marketing

Pratiques et utilisations de la RFID / NFC

Les dangers et limites de la RFID

Lire le sommaire détaillé de notre dossier sur la RFID.




Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>