Touche pas à mon Téléthon !

(c) Téléthon.fr
(c) Téléthon.fr

(c) Téléthon.fr

Le Téléthon, « une grande escroquerie » ?

Plume de presse repris par http://www.lepost.fr/lance de graves critiques contre le Téléthon sous le titre : « la grande escroquerie du Téléthon ».

Que reproche-t-on à cette grande fête télévisuelle ?

1/ Scandaleux que les sommes recueillies (ou promises : environ 95 millions d’euros) égalent le budget de l’INSERM.
2/ Affectation orientée vers la thérapie génique – qui serait inefficace – et vers des publications scientifiques au bénéfice de leurs auteurs.
3/ Associations avec les OGM (dont les « tenants seraient les mêmes que la thérapie génique »).
4/ La manne financière du Téléthon paupériserait les autres recherches.
5/ L’argent donné au Téléthon amputerait la capacité de générosité des donateurs, lesquels n’auraient plus les moyens de donner pour d’autres recherches (paludisme par exemple).
6/ La moitié des sommes recueillies alimenteraient d’innombrables laboratoires et en influenceraient les orientations.
7/ Doutes sur l’objectivité du Conseil scientifique et social qui serait inféodé à l’organisme qui collecte.
8/ Enfin une vidéo explique que la bonne solution serait de prévenir la myopathie de Duchêne, car ensuite, c’est trop tard pour remédier à la maladie…

Le téléthon français ne justifie certainement pas autant d’hostilité.

Imaginons nous dans 20 ans regardant le passé 2008….

1/ Le téléthon fut un succès financier et social mobilisant les français pour une cause noble de santé publique. Un tel budget alloué à la recherche créa un appel d’air pour cette activité trop souvent à l’écart des grands médias. Les chercheurs furent enfin mis en lumière, eux que les années d’étude et la passion du métier condamnaient souvent à travailler modestement dans l’ombre pour des salaires pitoyables au regard de leurs année d’études.

2/ Toute générosité pour une cause appelle à la générosité pour d’autres causes : donner est un plaisir, un geste de solidarité et d’espoir qui ne demandent qu’à se renouveler après « le premier pas ». Ces grands messes médiatiques ont continué à faire progresser régulièrement les dons aux associations malgré les difficultés économiques. Le Tsunami a démontré que la « bulle de générosité » qui s’est exprimée au moment de la catastrophe n’a pas pour autant tari – bien au contraire – les dons pour les autres causes.

3/ Partisans et opposants de la thérapie génique et – dans un autre domaine – des OGM, ont dû constater qu’il est vain de s’opposer au sens de l’histoire et à la progression du génie humain. Certes des abus et des aléas ont eu lieu, parfois mal maîtrisés, mais les découvertes survenues ensuite – à l’égal du nucléaire, d’abord décrié puis devenu essentiel dans la panoplie thérapeutique du traitement des cancers – apportèrent des avancées considérables autant dans le traitement de certaines maladies que dans les cultures nécessitant moins de pesticides et moins d’eau, notamment en Afrique.

4/ Pour que le progrès avance, il faut que l’objectif soit le progrès humain et non les avantages matériels. Les organisations qui ont constitué des conseils scientifiques avec des personnalités compétentes et neutres (étrangères par exemple) ont fait progresser la science.

Auteur : Claude Guillemin, consultant, http://www.marketing-collecte.com

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>