La vérité sur l achat de followers Twitter

"L’achat de followers Twitter, c’est mal"… Vraiment ?

L’achat de followers Twitter, c’est le mal… Vraiment ?

Lorsqu’on parle d’acheter des followers Twitter, la plupart des gens tiennent le même discours. « C’est une perte de temps, ce sont des robots qui n’en ont rien à faire de votre marque / produit ou service. Concentrez-vous sur de vraies interactions uniques, honnêtes et intègres avec de réelles personnes et votre business va croître graduellement. »

J’ai un peu quelque chose contre cette mentalité. Oui, le qualitatif (la qualité des interactions) est important, mais je pense que le quantitatif (le nombre d’abonnés et le nombre d’interactions) doit également avoir sa place dans l’équation ! On connaît tous des personnes qui sont sur Twitter depuis un an et tentent de se faire une e-réputation avec seulement 100 ou 500 abonnés. Les résultats, avouons-le ne, sont habituellement pas très grandioses. Un retweet par ci et là, un gain d’abonné par jour pour 2 pertes et vice versa. Ce stade est frustrant, long et pénible. Quelle peut être la solution dans ce cas ? L’achat d’abonnés bien sûr.

Conscient de tous les préjugés qui entourent cette pratique illégitime, je suis quand même quelqu’un qui aime tester lui-même les choses avant de s’en faire une idée (et encore plus avant de la partager sur Internet à des milliers d’Internautes!). Attendez-vous donc, dans ce billet, à avoir toute la vérité et juste la vérité, je le jure, sur l’achat de followers Twitter. Pas de B.S., pas de conneries. Ça vous intéresse ? Alors trêve de préliminaire, lançons-nous dans le vif du sujet !

J’avais déjà atteint plus de 3000 abonnés sur mon compte @Olivier_Lambert en suivant cette technique (qui consiste brièvement à cibler des usagers Twitter actifs ayant des intérêts en commun avec vous et de les suivre par batch) avant de faire l’acquisition de 3000 abonnés via le site web autofollow.fr*. Ce dernier prétendait vendre de VRAIS humains français. Je trouvais ça un peu drôle qu’ils disent : « on vend de vrais humains! » Bref, j’ai acheté pour 50 euros d’humains, ce qui donne 3000 abonnés. Comme vous allez bientôt voir, acheter des followers peut avoir ses avantages!

Çela a pris quelques heures et tous les 3000 étaient là. J’ai donc utilisé statuspeople.com pour tester s’il s’agissait réellement de vrais abonnés et j’ai eu comme résultat : 0% faux, 13% d’inactifs et 87% de « bons » followers. Il s’agissait donc de véritables abonnés, à moins qu’autofollow.fr ait trouvé une façon de faire des robots qui passent le test de crédibilité de statuspeople.

Achat de followers sur Twitter

J’ai donc effectué une petite analyse sur la provenance de ces fans grâce à l’outil de simplymeasured. Ce dernier prend un échantillon de tes followers et l’analyse pour en tirer certaines métriques, dont celle de la géographie. Comme on peut voir sur le graphique ci-dessus, une bonne partie de mes followers proviennent de France, ce qui confirme une fois de plus les dires d’autofollow.fr.

Followers et TwitterLe but derrière l’achat de followers était de faire augmenter le trafic en direction de mon site web, ce qui n’a pas été fameux. Comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessus, j’ai eu un « bump » de trafic autour du 1er octobre (la date à laquelle j’ai acheté ces followers), mais rien qui sortait de l’ordinaire.
Twitter & followers
Donc oui, il s’agit de vrais followers. Oui, ils sont bel et bien en France. Mais non, ils n’en ont rien à battre de moi (grosse surprise ici…) ! Et comme on pouvait s’en douter, le nombre de personnes qui ont cessé de me suivre quotidiennement a drastiquement augmenté, comme le démontre le schéma ci-contre.

Quand l’achat de followers Twitter peut être une bonne chose…

Alors à quoi ça sert d’acheter des followers Twitter? J’ai dit au début de ce billet que cela peut avoir ses avantages. Vous vous rappelez la technique qui m’a permis d’atteindre 3000 vrais followers engagés ? Eh bien cette dernière est assez lente et pénible puisque Twitter limite votre ratio abonnement/abonnés. En achetant des followers, en plus de vous donner un peu de crédibilité face aux non-initiés (wow ! Il a plein de followers, il doit être cool) et d’augmenter un peu votre score Klout (qui sont tous deux des vanity metrics pour vous convaincre que vous êtes une star du web), cela vous permet d’aller chercher de vrais prospects potentiels en suivant plus de gens ciblés plus rapidement.

Petite note : ne perdez pas votre temps à follow back les abonnés que vous avez achetés, la plupart d’entres eux vont vous envoyer du spam en message automatique et c’est assez désagréable. C’est ce que j’ai fait par peur d’avoir dépensé 50 euros inutilement, et je l’ai regretté aussitôt!

Concentrez-vous plutôt à suivre des personnes pertinentes.

Alors qu’en pensez-vous? L’achat de followers est-il mal ? Inutile ? Ou bien songez-vous l’essayer vous-mêmes ?

Laissez-moi vos commentaires ci-dessous !

Auteur : Olivier Lambert, conférencier, consultant et blogueur web 2.0.

***

Un article de notre dossier Twitter & Marketing

***

(c) ill. Shutterstock – Flock of birds on blue sky

*Je ne suis en aucun lié à cette entreprise et c’est pour cette raison que je ne mets pas de lien dans cette article, vous y irez si ça vous intéresse!

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


7 commentaires

  1. avatar

    Olivier Lambert

    4 novembre 2013 at 16:32

    Au plaisir de répondre à vos commentaires!

  2. avatar

    Vincent REDOR

    5 novembre 2013 at 10:41

    Ce coûteux procédé me rappelle fortement l’utilisation de logiciels tels TweetAdder. L’idée était d’ajouter automatiquement, après configuration et sélection des personnes, thématiques etc.
    Ce sont des outils intelligent lorsque l’on part de zéro, mais comme tu le relèves dans ton article, il y a un prix à payer à terme (UnFollow en masse, image de marque détériorée). En tout cas, je te remercie pour la richesse d’information de ton article, moi qui trouve souvent des choses à redire sur les contenus de l’internet français, tu prouves qu’il existe encore des personnes qui peuvent nous apporter.

  3. avatar

    Nicolas

    5 novembre 2013 at 11:14

    Bonjour,
    Un article très pertinent, avec du bon et du mauvais ce qui le rend agréable à la lecture.
    Je commence à voir légèrement un trait  » d’Américanisme  » et bon sang que c’est bon… En France nous avons ce problème d’être des followers, des  » suiveurs  » des moutons. On dit d’une chose qu’elle n’est pas légitime et bien même si nous n’avons pas testé, discuté, vu ou entendu, nous suivons les pseudos-dires de telle ou telle personne.
    J’ai vendu il y quelques années des followers Twitter, fans Facebook : attention aux offres dorénavant, la crédibilité d’un compte lors des unfollows en prend un sacré coup.
    Sans vouloir faire de publicité, il y a une plateforme qui cartonne et qui ne censure pas (pour le moment) l’achat d’abonnés et de likes : Instagram.
    A tester, sur n’importe quel site. Mon seul avertissement sera à l’encontre des sites proposant des paiements Paypal.
    A bon entendeur!

  4. avatar

    Elsa

    8 février 2015 at 16:09

    Il est évident que le monde attire le monde. Je m’explique : si l’on doit choisir entre deux restaurants, l’un totalement vide et l’autre plein. La plupart des gens iront dans le restaurant déjà fréquenté.

    Alors oui, il est certain qu’augmenter ses statistiques est bénéfique. Mais c’est à utiliser avec modération. En revanche, les prix me semblent élevés. Après une rapide recherche, certains sites comme buzzfounder et autres proposent des tarifs bien en dessous.

    Par contre, rien de sert d’avoir que des faux followers. S’il n’y a aucune interactions sur votre profil et que vous avez 50 000 followers, ce sera ridicule. Il ne faut pas dépasser 50% de « zombies », au risque de se faire bannir.

  5. avatar

    Vincent

    21 juin 2016 at 21:05

    Très bon article, ce qui peut être pas mal, c’est de faire du contenu original avec des hashtags populaires… et coupler ça avec l’achat de followers pour avoir un peu de notoriété est très efficace ! C’est ce qu’on fait pour nos comptes avec [URL supprimée par la modération. Pas de pub insidieuse svp ]

  6. avatar

    Jesse JAY

    20 juillet 2016 at 16:56

    Bonjour à tous, en effet très bon article…
    Je suis assez d’accord avec toi Olivier quand à la crédibilité d’une entreprise selon son nombre de followers…c’est pourquoi, j’ai beaucoup travailler à faire grossir celui de mon compte!!! mais arrivé a 6500 environs, j’ai cédé à la tentation, j’ai acheté 2500 followers supplémentaires, j’avoue ne pas trop aimer avoir autant de faux compte car je suis très attentive a la qualité de mes followers, cependant, je pense aussi que cela va donner un petit coups de pouce dans l’acquisition de vrai abonnés.
    Mon avis aujourd’hui, c’est que j’ai presque trop attendu pour le faire… c’est un vrai complément lorsqu’on on s’inscrit dans une volonté de travailler avec Twitter.

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>