Les marques utilisent la vidéo en ligne pour dynamiser leur image

Les marques utilisent la vidéo

L’engagement des consommateurs vis-à-vis de la vidéo atteint aujourd’hui son plus haut niveau. Ils regardent plus de vidéos, et plus longtemps, comme le mesure le dernier rapport sur l’état de la vidéo en ligne « Online Video & The Media Industry », publié chaque trimestre par Brightcove et TubeMogul(*).

Les marques utilisent la vidéo

Marques et vidéo

Parmi les secteurs analysés dans ce rapport, les médias en ligne et les broadcasters constatent une hausse de 50% du nombre de vidéos visionnées dans leur intégralité au dernier trimestre. Quant aux marques, le bond que connait le taux d’engagement envers leurs contenus vidéo est impressionnant : 98%, soit un temps de visionnage moyen de 2 :03 minutes contre 1 :03 au trimestre précédent.

Ce que ces résultats suggèrent, c’est une amélioration globale de la manière dont les marques utilisent la vidéo en ligne, et un renforcement de la qualité des contenus proposés. Si les consommateurs sont de plus en plus réceptifs aux contenus vidéo, les marques savent aussi de mieux en mieux les utiliser dans leurs relations avec eux.

1,2 millions de vidéos mises en ligne par la presse

Le dernier rapport Brightcove/TubeMogul révèle également une croissance nette du nombre de vidéos mises en ligne par les journaux : un total d’1,2 million de vidéos, ce qui représente une hausse de 147 % par rapport au précédent trimestre. Cette augmentation, qui se confirme pour le deuxième trimestre consécutif, suggère que la presse utilise la vidéo pour transformer ses marques.

Jeff Whatcott, Vice-Président Marketing de Brightcove

Jeff Whatcott, Vice-Président Marketing de Brightcove

Nous sommes les témoins d’une transformation des journaux en diffuseurs de contenus d’information, qui savent s’approprier la production et la distribution de vidéos et l’utiliser pour proposer aux internautes de passer plus de temps sur leurs sites et ainsi créer davantage de valeur.

Le volume de vidéos visionnées a été soutenu en fin d’année par plusieurs actualités, telles que les mineurs chiliens ou les inondations au Pakistan, qui ont poussé le public à se tourner vers les contenus vidéo d’actualité. Plus qu’un décollage conjoncturel, c’est le signe d’une vraie demande pour ces contenus, massivement diffusés, en parallèle à des contenus plus longs de haute qualité.

Proposer une nouvelle expérience de marque

Entreprises comme institutions recourent de plus en plus à la vidéo comme levier de construction et de renforcement de leur marque. Prenons l’exemple de la Tate, institution britannique qui gère quatre musées, parmi lesquels les mondialement renommées Tate Britain et Tate Modern. Depuis 1998, le site Tate Online représente en ligne les quatre musées dédiés aux collections d’art britannique et international. Mais au-delà d’être un outil d’aide aux visiteurs des galeries, ce site centré sur la vidéo est conçu comme une véritable destination artistique.

Une équipe de production interne à la Tate crée et met en ligne de nombreuses vidéos, publiées rapidement et facilement avec la plateforme Brightcove. Tous les contenus vidéo sont hébergés dans une partie dédiée du site, la Tate Channel. Depuis que l’équipe utilise cette plateforme, le nombre de visites de la Tate Channel a monté en flèche jusqu’à passer la barre du million fin 2010, et le temps de visionnage des vidéos a augmenté significativement.

Au cœur de la démarche de la Tate se trouve une volonté d’innover avec la vidéo pour toucher un public toujours plus large. Les visiteurs ont par exemple pu dialoguer directement avec l’artiste chinois Ai Weiwei, dont les « Graines de tournesol » sont actuellement exposées à la Tate Modern. Ils étaient invités à enregistrer une vidéo de leur question, mise en ligne sur un site dédiée, à laquelle l’artiste répondait avec sa propre vidéo, créant ainsi une expérience collaborative entièrement vidéo.

Quelles que soient leurs compétences en matière de vidéo au départ, les marques peuvent aujourd’hui accéder facilement aux outils qui les aident à devenir leur propre média et à enrichir considérablement l’expérience proposée au public. Presse et entreprises sont devenues de véritables diffuseurs de contenus, avec lesquels les médias vidéo traditionnels doivent dès à présent composer. L’accélération de la mise en ligne de contenus vidéo rencontre une explosion de la demande, contribuant à faire d’internet le média incontournable pour tous les annonceurs.

Auteur : Jeff Whatcott, Vice-Président Marketing de Brightcove

__________

* Lire le rapport Brightcove/TubeMogul « Online Video & The Media Industry » pour le 4e trimestre 2010

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


1 commentaire

  1. avatar

    Buzz

    10 mai 2012 at 12:27

    La vidéo c’est l’avenir du marketing et du web ! on en aura de plus en plus ;)

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>