Comment mesurer et contrôler sa E-réputation sur les moteurs de recherche ?

La gestion de la visibilité et de l'e-reputation sur les moteurs de recherche sont donc des enjeux important pour votre business.
La gestion de la visibilité et de l'e-reputation sur les moteurs de recherche sont donc des enjeux important pour votre business.

La gestion de la visibilité et de l'e-reputation sur les moteurs de recherche sont donc des enjeux important pour votre business. Site consulté le 24/09/2012

La mesure de votre e-réputation commence très souvent par une recherche sur Google : votre société, votre marque, vos produits et vos informations sont recherchés par les internautes en premier lieu avant un achat ou une prise de contact.

En France, 9 recherches sur 10 sont faites sur Google.fr. Ce premier contact peut (et doit) donc vous être favorable et vous apporter visibilité et crédibilité.

La gestion de la visibilité et de l’e-reputation sur les moteurs de recherche sont donc des enjeux important pour votre business.

Assurez-vous d’être présent sur Google

La première chose qu’il convient de faire pour s’assurer que sa réputation est bonne sur un moteur de recherche est déjà d’y être présent. L’ajout du nom de votre marque avant ou après un recherche doit nécessairement proposer des résultats liés à votre site.

Se sont des résultats « maîtrisés ». Vous devez ensuite travailler la visibilité sur différentes recherches spécifiques et c’est la qu’intervient le référencement naturel. Au-delà des performances et des aspects commerciaux liés, le référencement naturel est déjà l’assurance d’une présence et donc d’une bonne e-reputation.

Quels outils pour m’aider à veiller sur mon e-reputation « moteur » ?

Il existe une panoplie d’outils vous permettant de contrôler les pages de résultats de recherche sur Google. Ils sont parfois liés étroitement aux performances en référencement de votre site mais peuvent être détournés pour détecter votre présence et agir rapidement en cas de « mauvais résultats ».

En utilisant des outils de veille comme semvisu.com, vous pourrez obtenir l’ensemble des sites présents sur la première page de Google pour un certain nombre d’expressions de recherche. Cela vous permettra de détecter les sites positionnés sur votre nom de marque ou sur une recherche plus générale et de vérifier les avis positifs ou négatifs présents dans les résultats de recherche.

Avant même de vérifier la présence d’un site sur une recherche vous pouvez également paramétrer un Google Alertes qui vous avertira de la présence d’une chaîne de caractères sur un site que les robots de Google sont en train d’indexer. Cette alerte vous indiquera donc la possibilité de la présence future d’une expression que vous surveillez dans les résultats de recherche.

Suivre les expressions qui apportent du trafic sur votre site grâce à Google Analytics vous permet également de détecter les recherches inhabituelles qui ferait ressortir votre site, même si Google est de plus en plus opaque sur la provenance des visiteurs depuis son moteur.

Quels indicateurs de mesure pour l’e-réputation sur Google ?

Alexandre Sigoigne, Président de G4interactive.com

Alexandre Sigoigne, Président de G4interactive.com

Avant de vous donner quelques pistes d’optimisation il convient de citer certains KPI (Key Performance Indicators) qu’il est souhaitable de mesurer et d’optimiser pour vous assurer que votre réputation est bien gardée sur un moteur de recherche :

  • Analyser le nombre de mots-clés de votre site positionnés en 1ère page
  • Analyser le nombre de mots-clés de marque sur lesquels vous êtes présents
  • Analyser la nature et le contenu des sites qui proposent des annonces sur les mêmes résultats que le votre et/ou sur votre marque

Cette veille active vous permet de déceler les nouveaux sites qui tenteraient de se positionner sur vos mots clés, votre nom ou votre marque, mais également de vérifier que vous êtes bien visible à leurs côtés.

« Modifier » les résultats du moteur pour gérer ma e-reputation

Quand un résultat déplaisant apparaît dans un moteur de recherche, reporter, bannir ou dénoncer peut très vite devenir chronophage sur des centaines de pages indexées. Il est donc parfois plus simple de « dissimuler » les résultats en les « noyant » dans les pages profondes de Google. Pour cela, vous pouvez vous appuyer sur les sites à fort potentiel de référencement que sont les réseaux sociaux : facebook, twitter, google+ mais également Youtube et les blogs qui sont très rapidement pris en compte par Google et souvent indexés sur la première page. Créez un profil en mettant des mots clés stratégiques et regardez les résultats de la première page changer.

Les résultats non désirés seront donc enfouis progressivement dans les pages profondes et nécessairement moins visités et visibles. Il faut parfois masquer sa réputation plutôt qu’essayer de l’effacer sans succès.

Néanmoins, si vous détectez la présence de sites malveillants (SPAM, contrefaçons …) qui réduisent votre visibilité ou portent atteinte à votre réputation, vous pouvez contacter Google pour réaliser un spam report. La liste des sites pénalisés ou en demande de suppression du moteur de recherche est ensuite consultable sur Google Removals.

Travailler son référencement et automatiser le suivi de position des sites sur les recherches sensibles

Naturellement le référencement est une solution intéressante pour faire apparaître des résultats dans le moteur de recherche et pour en faire disparaître. Mais ce processus est assez lent et avec la personnalisation des recherches (cookies, IP, etc.) vous ne voyez pas toujours les bons résultats. Il peut donc être très pratique de suivre le positionnement d’un site  parasite dans le moteur de recherche sur une expression clé grâce à un outil de suivi de positionnement. Vous aurez ainsi une vision rapide de la progression ou de la baisse d’un résultat dans Google, au quotidien et de manière automatisée. Suivez les résultats « parasites » descendre dans le classement de Google en même temps que votre stratégie d’occupation des résultats se met en place.

Protéger sa marque de publicités concurrentes sur AdWords

Il arrive très souvent que vos concurrents achètent des mots clés de marque sur AdWords. Ils peuvent parfois nuire à votre e-reputation (fausses annonces, contrefaçons, usurpation d’identité, etc.).

Si vous êtes propriétaire de votre marque à l’INPI, vous pouvez donc faire une demande à Google pour protéger celle-ci. Il suffit pour cela de compléter un « formulaire de Protection de Marque Déposée« . Le délai de réponse constaté est de quelques semaines. La demande est gratuite et la sécurité supplémentaire vous permet d’avoir moins de choses à surveiller.

Suivre l’évolution des résultats des moteurs de recherche et optimiser sa présence sur des recherches stratégiques est devenu un véritable enjeu pour la sauvegarde de l’e-réputation. Ce que l’on peut dire sur vous n’aura nécessairement pas d’impact si personne ne peut le lire. Malheureusement Google est un robot et manque parfois de discernement, il faut donc le guider pour faire disparaître ce que vous ne voulez plus voir et veiller de manière constante que de nouveaux sites ne proposent pas des contenus indésirables qui pourraient nuire à votre image ou celle de votre entreprise.

Auteur : Alexandre Sigoigne, Président de G4interactive.com

———–

Dossier veille et e-réputation, de Marketing Professionnel

Veille et e-réputation en concepts en 2012

Outils, applications de veille et d’e-réputation en 2012

Lire le dossier e-réputation (2009)

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


1 commentaire

  1. avatar

    rédaction web

    16 octobre 2012 at 11:07

    Merci pour cet article très utile!
    Je vous suis également très reconnaissante pour ces conseils que vous donnez là!
    Je prends note!
    A bientôt!

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>