Breves

Des auto entrepreneurs arnaqués par des agences web

Voile partiellement levé sur des agissement abusifs et malhonnêtes de la part d’un petit nombre d’agences Web envers des auto-entrepreneurs, TPE et PME.

Les professionnels du Web (agences et indépendants) dénoncent les agissements abusifs et malhonnêtes d’un petit nombre d’agences Web. En France et en Belgique (principalement), depuis 2007 au moins, elles prospectent les PME et TPE en utilisant une méthode de vente « agressive » dite du « one-shot » (réalisation d’une vente en un seul rendez-vous).

J'ai un job dans la com', par Serge-Henri Saint-Michel

Ces agences web ou prestataires vendent des sites Web présentés comme « gratuits » (car sous forme de « partenariat »), alors qu’il s’agit en fait de contrats irrévocables de location, sur 48 mois, de pack informatique ou de licence d’exploitation de site Web. Les contrats de site sont revendus rapidement à des sociétés de crédit-bail (ou « leasing »), sans que ce transfert de dossier ait été au préalable précisé au client.

Leur site « gratuit » leur revient donc à plusieurs milliers d’euros, alors que la qualité est aussi critiquée (ils fonctionnent sur le principe de templates). Les prix des sites sont considérés comme exorbitants par rapport à ce qu’ils sont (voir plus bas, Pour aller plus loin). Les clients ne bénéficieraient pas de délai de rétractation puisqu’ils sont professionnels, ne possèdent ni le nom de domaine, ni l’hébergement, ni le site (qui est la propriété de l’agence Web ou de la société de leasing) ou ses données.

Les clients qui s’estiment victimes se comptent par centaines et font entendre leur voix sur le Web.

Malheureusement pour ces clients, les nombreuses agences accusées de ces pratiques veillent à leur image et menacent régulièrement les hébergeurs ou éditeurs Web de poursuites judiciaires s’ils ne suppriment pas leurs témoignages (voir plus bas, Pour aller plus loin).

Conseils : enquêter sur le prestataire démarcheur avant de l’accueillir (via un moteur de recherche), exiger un délai de réflexion et/ou un contrat vierge, jauger la légalité et les modalités « cachées » du contrat (les petites lignes) et ne rien signer tout de suite.

Mais de telles pratiques ne sont pas réservées à la création de sites Internet. Alors, en vrais professionnels, auto entrepreneurs, restez vigilants… D’autant plus que cette méthode « one-shot » est aussi utilisée pour vendre d’autres produits ou services, tels des standards téléphoniques, des alarmes, ou des systèmes de sauvegarde informatique !

Adoptez un livre

Pour aller plus loin

1111 Citations de Stratégie, Marketing, Communication, par Serge-Henri Saint-Michel
164 commentaires

164 Comments

  1. Charles

    15 avril 2010 à 17:06

    Cette article me fait penser à un autre et plus précisement à une société dont il faut ce méfier : CORTIX.

    http://eco.rue89.com/2009/01/04/cortix-etranges-methodes-pour-un-marchand-de-sites

    A bientot

  2. Serge-Henri Saint-Michel

    15 avril 2010 à 17:23

    Oui Charles, je ne m’intéresse que tardivement au sujet. Il est vrai que ce « fléau » est répandu depuis qq mois maintenant.
    L’entreprise que vous citez n’est malheureusement pas la seule.

  3. David

    15 avril 2010 à 22:38

    Je me demande si on peut mettre dans la meme catégorie les sociétés d’assurance chomage et retraite qui font croire aux auto-entrepreneurs qu’ils doivent choisir un organisme alors que ce régime simplifié inclut déja toutes les cotisations obligatoires. C’est de la vente forcée sur argumentation mensongère non ?

  4. Charlotte

    20 avril 2010 à 15:39

    Ekinoxe fait parti de ces agences , cf le reprotage bege suivant : http://www.dailymotion.com/video/xcudo6_ekinoxe-origin-parfip-pour-un-site_news

  5. Sylvain

    20 avril 2010 à 16:03

    Et malheureusement, nombre de petites sociétés ou artisans n’ont pas fini de se faire avoir par ces « margoulins ».
    Certains achètent bien des encyclopédies à crédit alors qu’ils n’ont pas de quoi se payer les lunettes pour les lire.
    Par contre, je n’ai pas bien compris le titre de l’article. Les auto entrepreneurs ne sont probablement pas la cible principale de ces filous, si ?

  6. Merci pour cet article qui contribue à faire de la prévention autour de ces pseudo agences web qui font beaucoup de tort à la profession en général.
    J’essaye aussi de mettre en garde mes lecteurs mais pas simple face à ces machines de guerre juridique.
    J’espère qu’à force d’en parler, les gros médias porterons ce « dossier » sur le devant de la scène et que la justice française prendra les choses en main. Je RT immédiatement.

  7. JasonT

    20 avril 2010 à 17:50

    Oui, mais j’ai entendu parlé de plusieurs agences web arnaqueuses : Cortix, Equinoxe, Référencement.com…

    C’est dommage, ça donne une mauvaise image de toutes les autres agences qui font leur boulot!

  8. charlotte

    27 avril 2010 à 10:02

    La vidéo est en faite visible ici: http://rutube.ru/tracks/3078248.html

  9. Wyser

    6 mai 2010 à 12:08

    Issu de Cortix, je suis dans l’ensemble assez d’accord avec les commentaires liés à la qualité des sites, le suiv et le référencement. D’accord aussi pour noter que la revente du contrat à un établissement fianacier tiens de la filouterie.
    MAIS IL EST INAdMISSSIBLE DE DIRE QU 1 SITE CA COUTE 1200€. Je suis patron d’une agence Web et je travaille avec des Webmasters indépendants qui me facturent entre 50 et 100 euros de l’heure HT. Et pour réaliser un site moderne et de qualité il faut faut au moins 50 heures. Alors on se calme et parler de ce que vous connaissez.

    • Xavier Vial

      11 octobre 2018 à 21:29

      Calme toi d’abord et apprend à écrire la France avec du François

  10. Simon Rorive

    21 juillet 2010 à 2:15

    Pas d’accord avec Wyser… (50 à 100€ de l’heure pour du web !!!)
    Un « petit » site Internet par une société sérieuse coûte un minimum de ~1000,00€ (graphisme personnalisé au goût & à l’image du client, site complètement personnalisé, programmation PhP/MySQL, 3 rubriques : accueil galerie, formulaire de contact par exemple)
    Une société devant facturer au minimum 250,00€/jour et cela prenant minimum 4 jours pour être bien fait (infographie/découpage & mise en page/programmation/mise en page des rubriques) cela parait logique.

    Pour faire simple nous travaillons uniquement au tarif jour/homme, c’est ainsi clair pour tout le monde.
    Le site, le code et le graphisme appartient bien entendu au client (en + du nom de domaine enregistré à son nom, ce qui est non seulement normal/éthique mais surtout légal !).

    Hébergement + nom de domaine coûte entre ~50 et 100€/an chez nous. Aucun autre « abonnement ».

    Notre site : http://www.meaweb.eu
    Mons, Belgique – mais nous travaillions dans toute la Belgique, toute la France, tout l’Europe/le monde… 🙂

  11. john doe

    16 juillet 2011 à 19:49

    Et des agences pourries comme ça qui font du tord aux vraies webagency, il y en a un paquet… malheureusement

  12. Serge-Henri Saint-Michel

    16 avril 2012 à 7:51

    « Message de service » : la personne évoquant ses déboires avec une agence web près de l’Opéra à Paris est invitée à prendre contact avec la rédaction aux fins d’authentification / vérification des informations (votre adresse mail est erronée).
    Nous publierons éventuellement ensuite vos réactions.

  13. Emma Claudel

    11 décembre 2012 à 16:22

    Un bon nombre d’agences devraient être dénoncées aux autorités concernées pour escroquerie, et abus de confiance. Y…, nouvelle agence web devrait en faire partie !!!! Travail pourri, prestation nulle, tarots élevés, rien ne va chez eux !!!!!

    • Jean-Pierre NETO

      1 mars 2015 à 13:05

      Même problème avec cette société ! Les commerciaux m’ont tout d’abord démarché pour les encarts publicitaires Pages Jaunes, pour au final me vendre un site Internet complétement nul