Breves

Marc Dorcel renonce aux DRM. Et favorise la reproduction de ses films ?

Dorcelvision.com, service de vidéos à la demande (VOD) du groupe MARC DORCEL, vient d’abandonner l’usage des DRM (Digital Right Management).

Dorcelvision.com, service de vidéos à la demande (VOD) du groupe MARC DORCEL, vient d’abandonner l’usage des DRM (Digital Right Management).

Marc Dorcel enlève toute protection pour pénétrer le marché

La révolution est d’ores et déjà en marche sur le secteur de la musique en ligne où l’usage des DRM se fait de plus en plus rare. De nombreux services de VOD ont vu le jour ces dernières années pourtant peu d’entres eux se sont séparés de ce système de protection du contenu. C’est pourquoi, MARC DORCEL continue d’innover en étant le premier service VOD français à proposer la totalité de son catalogue sans DRM.

A l’instar de nombreux site de VOD, la totalité du catalogue Dorcelvision.com était protégée par le DRM Windows Media, contraignant alors chaque utilisateur d’être équipé d’un ordinateur fonctionnant sous Windows et étant doté de Windows Media Player.

Une première dans le secteur de la vidéo en ligne payante

Dorénavant, suite à l’abandon des DRM sur Dorcelvision.com, la totalité du catalogue est disponible, en streaming et téléchargement, sur Mac et PC et compatible avec la majorité des navigateurs Internet (Internet Explorer, Firefox, Safari, Chrome, Opéra…etc…). Une première dans le secteur de la vidéo en ligne payante.

De plus, cette innovation permet aux internautes de graver le fichier vidéo depuis leur ordinateur et de le lire directement sur leur platine DVD de salon, permettant ainsi de profiter pleinement d’un visionnage sur grand écran.

Source : Marc Dorcel

Lire aussi notre dossier : Marc Dorcel, leader maxxximo du X et Marc Dorcel pénètre à son tour le marché de la production de films 3 en 3D

Cliquez pour commenter

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vers le haut