Concours du CELSA : comment préparer l'écrit ? - Marketing Professionnel e-magazine - Marketing Professionnel e-magazine

Concours du CELSA : comment préparer l’écrit ?

Marketing Professionnel poursuit sa série de publications concernant le CELSA et son concours d’entrée.

Comment préparer les épreuves écrites du concours du CELSA ? Marketing Professionnel vous apporte les conseils proposés par les étudiants du CELSA.

Comment préparer l’écrit du concours d’entrée au CELSA ?

Enseignant depuis 20 ans dans l’établissement, il m’a semblé intéressant d’éclairer les candidats moins sur les aspects méthodologiques, que sur le ressenti de ceux qui les ont précédés.

Esther, Héloise Hamard, Marion Mons, Thomas M., Romain Pédron et Ludivine Préneron, actuellement étudiants au CELSA, ont répondu à nos questions, ou plus exactement, à celles que vous vous posez !

Quels conseils pour préparer l’écrit du CELSA ? Lectures, annales ?

Héloise Hamard : N’ayant pas passé l’écrit du CELSA, mais ayant passé le concours grâce à la Banque d’Epreuves Littéraires de l’ENS, je ne peux donner de conseil personnel pour préparer l’écrit. Les échos que j’en ai eus ont été de lire attentivement les livres de la bibliographie donnée sur le site du CELSA avant l’examen et de réviser les règles de la grammaire anglaise.

Thomas M. (L3 Magistère) : Le CELSA cherche des étudiants qui savent s’interroger et réfléchir. Inutile d’être érudit.

Lire la presse : incontournable !

Thomas M. : Je pense par contre que la meilleure préparation consiste à lire les actualités, à s’interroger sur les publicités que l’on rencontre tous les jours, sur la manière dont tout intervenant, médiatique ou non, présente son discours ou sa prestation… En somme : se poser des questions.

Romain Pédron (L3 Magistère) : On conseillera également une lecture quotidienne de la presse, en essayant de voir le plus de titres différents possibles. Ces lectures permettent de “savoir ce qu’il se passe” mais aussi de commencer à s’interroger sur un certain nombre d’enjeux communicationnels (formation des représentations, relation de l’information à la communication, etc).

Esther : Se tenir au courant de l’actualité en général, et l’actualité de la communication en particulier. Pour la filière marketing/pub : garder les yeux ouverts sur les campagnes du moment, essayer de comprendre comment elles fonctionnent, c’est un bon entraînement pour le concours.

Marion Mons (L3 MPC) : Une lecture quotidienne de la presse est toujours un atout non négligeable car cela permet de donner des exemples véritablement uniques pour étayer l’argumentaire que l’élève devra développer dans sa dissertation.

Ludivine Préneron (L3 Magistère) : Lire les annales aide à cerner les sujets sinon je pense que la bibliographie n’est pas très constructive. Une lecture de la presse d’actualité et de la presse sur la communication semble plus intéressante. Elle permet de donner des références un peu différentes des autres élèves.

S’imprégner de la bibliographie proposée (mais pas seulement)

Thomas M. : En plus de cela, il ne peut être que bénéfique de piocher parmi les ouvrages de la bibliographie que le CELSA propose sur son site ou parmi les ouvrages portant sur la communication pour pouvoir encadrer soi-même ses réflexions.

Marion Mons : Je n’ai pas véritablement préparé l’écrit car je ne pensais pas du tout avoir mes chances mais je conseillerais tout de même, car avec du recul je reconnais que cela m’aurait servi, de lire 2-3 livres stratégiquement sélectionnés dans la bibliographie conseillée par le CELSA.

Romain Pédron : J’avais pour ma part lu la plupart des ouvrages de la bibliographie. Cela m’a intéressé et aidé à construire une pensée. Plus accessoirement, ces lectures m’ont également guidé dans le choix de ma section. Attention néanmoins, elles sont à faire avec beaucoup d’esprit critique. Il ne s’agit surtout pas d’apprendre par cœur le contenu des ouvrages pour le réciter à tout prix. Certaines recommandations sont d’ailleurs presque des pièges, comme L’âge de l’accès de Rifkin, cité au concours l’an dernier et dont il fallait impérativement avoir bien vu les limites.

Au-delà de la bibliographie, on peut également recommander la lecture de certains grands classiques faisant référence au CELSA : Mythologies et Rhétorique de l’image de Barthes ou l’Archéologie du savoir de Foucault par exemple.

Enfin, on incitera fortement les wanna-be-celsiens à venir consulter le blog http://fastncurious.fr où leurs aînés analysent l’actualité de la communication !

Lire tous nos articles sur le CELSA :

Pour mieux vous préparer au concours, lire aussi nos critiques bibliographiques d’ouvrages de marketing ; vous pouvez aussi vous préparer au concours avec les Ateliers-Prepa (prépa aux concours du CELSA en Licence 3 et Master 2) ou chez Concours-CELSA (prépas longues ou sous forme de stage).

Cet article a initialement été écrit en juin 2012. Il a été réécrit maintes fois depuis !

avatar
Planneur stratégique. Profil de Serge-Henri Saint-Michel et articles publiés.


5 commentaires

Commentez !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *