Paroles d'experts

L’insulte et la colère, armes du couillu

L'insulte et la colère vous permettront d'optimiser votre communication en vous inspirant du modèle communicationnel qu'est Olivier Véran

L’insulte et la colère vous permettront d’optimiser votre communication en vous inspirant du modèle communicationnel qu’est Olivier Véran

Insultez, soyez en colère… et communiquez comme un pro, communiquez comme Olivier Véran.

En fac de médecine, je tombais sur un vieil exemplaire de L’Art d’avoir toujours raison, d’Arthur Schopenhauer. J’ai instinctivement saisi son potentiel. Après l’avoir dévoré nerveusement (compte tenu de ma spécialité médicale), je me suis arrêté sur le 38e stratagème, devenu mon premier de Corée.

Rencontre avec le Roi Arthur

Je fus stupéfait par sa portée intemporelle :

Adoptez un livre

« Lorsque l’on se rend compte que l’adversaire nous est supérieur et nous ôte toute raison, il faut alors devenir personnel, insultant, malpoli. Cela consiste à passer du sujet de la dispute (que l’on a perdue), au débateur lui-même en attaquant sa personne : on pourrait appeler ça un argumentum ad personam pour le distinguer de l’argumentum ad hominem, ce dernier passant de la discussion objective du sujet à l’attaque de l’adversaire en le confrontant à ses admissions ou à ses paroles par rapport à ce sujet. En devenant personnel, on abandonne le sujet lui-même pour attaquer la personne elle-même : on devient insultant, malveillant, injurieux, vulgaire. »

Depuis, je n’ai cessé d’appliquer cet ultime stratagème du roi de Berlin.

Les exemples ci-dessous vous aideront à devenir à votre tour de bons dialecticiens comme je le suis moi-même.

Prêt.e ? Alors apprêtez-vous à choquer, à insulter. Car vous n’allez pas vous laisser marcher sur les pieds, tout de même ? Sortez tout, soyez couillu !

« Charlatan »

Le tour de main. Cette première insulte permet de décrédibiliser l’adversaire sans avoir à démontrer ni pourquoi ni en quoi. J’ai ici sciemment choisi le terme « charlatan », pour bien montrer combien la thèse du maire de Montfermeil ne peut être solide puisque seule la vérité appartient aux médecins (comme moi). Tout non-médecin est donc un charlatan. CQFD.

L’illustration. « Le ministre de la Santé a critiqué un édile «sans aucune compétence scientifique». Face à un éditorial du maire de Montfermeil (Seine-Saint-Denis) Xavier Lemoine (DVD) appelant ses administrés à se méfier de la vaccination, le ministre de la Santé a vivement réagi lundi sur France 5 : «J’ai lu son édito qui est truffé d’erreurs, c’est du charlatanisme, c’est un charlatan.» »

« Minable et irresponsable »

Le tour de main. Moi je suis le Ministre, pas un Youtubeur (j’ai d’ailleurs dit à François Ruffin, à l’Assemblée qu’on n’était pas dans une de ses vidéos Youtube, voir infra « Racaille communiste »). Toute personne n’appartenant pas à mon cluster social ne peut être que minable.

Irresponsable. Ce terme, analysé avec l’aide de mon psy (même si je les abhorre, le mien m’est utile), entre en résonance avec l’expression enfouie de Georgina Dufoix (elle aussi fut Ministre de la Santé) : « Je me sens profondément responsable ; pour autant, je ne me sens pas coupable ». Je crois que pour moi, le pire des maux est d’être irresponsable. Il faut assumer. Plus vous assénez le qualificatif « irresponsable », plus vous instillez dans l’esprit de votre interlocuteur que vous êtes responsable. La persuasion par la répétition, en somme.

L’illustration. Olivier Véran juge « minable » et « irresponsable » l’approche de youtubeurs pour décrédibiliser le vaccin Pfizer-BioNTech. « Je ne sais pas d’où ça vient, je ne sais pas si ça vient de France ou de l’étranger », a expliqué mardi le ministre des Solidarités et de la Santé à propos de la tentative de décrédibilisation du vaccin par une agence de communication.

Racaille communiste (ou presque)

Le tour de main. L’indécence est une notion aussi variable que la hauteur des chaussettes. Ce qui compte, dans ce cas, est de le crier fort, de porter l’estoc avec conviction, comme celle d’un père qui découvre des vêtements « indécents » de son enfant. J’aurais pu ne pas ajouter ce qualificatif peu amène, temporiser. Impossible : je suis Ministre, adulte (et) référent. Je dois rabrouer le député que j’estime jouer à l’enfant taquin et agité. Mon psy (encore lui) me dit que mon inconscient semble mal gérer mon passé de militant PS ; une violence à l’encontre des cocos n’étant que débordement de pulsions profondes refoulées.

L’illustration. Le ministre de la santé et des solidarités Olivier #Véran était à l’#Assemblée nationale dans la soirée du mardi 3 novembre pour discuter du projet de loi de prolongation de l’état d’urgence sanitaire, quand il est entré dans un colère noire contre les députés de l’opposition dans l’hémicycle.

« Gardez le peu de décence qui vous reste, Monsieur Ruffin » (3.01).

L’ironie

Le tour de main. Je suis arrogant. « Pour Aristote, l’opposé de l’ironie socratique était l’arrogance ». Moi, Ministre, je réalise un « en même temps » discursif.

Aristote, va te rhabiller !

Moi, Ministre, je joins les opposés : je suis arrogant et je manie l’ironie. Je fais la synthèse. Oups, voilà mon passé au PS qui refait surface. L’ironie n’est pas une insulte, mais elle est blessure ; je l’emploie dans cet objectif, plaçant les railleurs et les rieurs de mon côté. Mon psy (re-re lui) m’a demandé pourquoi, dans un débat autour de la pandémie, des mesures à prendre et du nombre de personnes infectées, du nombre de morts, je parlais de bière. Je n’ai pu lui répondre…

L’illustration. Les discussions autour du projet de loi à propos du pass sanitaire et de la vaccination ont été électriques tout du long mercredi 21 juillet à l’Assemblée nationale. “La question est : est-ce que mes convictions sont intègres ? Elles le sont. Je n’aime pas le pass sanitaire” mais “gouverner c’est choisir et parfois de faire des choix qui ne nous plaisent pas pour protéger les autres”, a également déclaré le ministre à l’adresse du député LR, Éric Ciotti.

« Je pense que le virus, ce soir, serait assez content et se servirait une petite bière » (0.53).

Les manifestants sont (des) marginaux

Le tour de main. Mettre en difficulté l’adversaire est une recette des bons dialecticiens. Je vous ai déjà parlé de décrédibilisation. Dorénavant, faites en sorte d’isoler vos adversaires et de laisser penser le public qu’ils sont peu nombreux, qu’ils poursuivent des objectifs qu’une personne de bon sens sait stupides. Minorez l’opposant, bidouillez les chiffres, tambouillez ses pensées, mettez-vous en avant et énoncez le tout avec aplomb.

L’illustration. Suite aux nombreux débordements en Savoie et Haute-Savoie des manifestants anti-pass sanitaire, Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, réagit à ces actes. Pour rappel, en Haute-Savoie, les manifestants avaient envahi la cour de la préfecture. En Savoie, un cortège avait bloqué la VRU de Chambéry.

…Mais c’est déjà effectuer une transition avec ma deuxième leçon de communication efficace : manier le mensonge et détourner le fleuve de l’oubli (Léthé indien).

Dans cette attente, je vous vous invite à appliquer progressivement, régulièrement et de façon croissante, ma crème-conseil sur votre entourage, mais aussi sur les antivax, les conspirationnistes, les complotistes, les opposants, les terroristes. Surtout si vous ne voulez pas une France sereine et lisse. Crevassez ! Et n’oubliez pas, l’autre est toujours un adversaire à abattre, jamais à convaincre.

Optimisez votre communication, la méthode Oliver Véran

Évidemment cet article est un pastiche (à consommer sans modération). Mais est-il loin de la réalité ?

Pour aller plus loin sur l’insulte et la colère

Arthur Schopenhauer, L’Art d’avoir toujours raison, vers 1830
https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Art_d%E2%80%99avoir_toujours_raison/Ultime_stratag%C3%A8me

Jeu de mots de carabin géo-stratège, renvoyant à la guerre de Corée https://fr.wikipedia.org/wiki/38e_parall%C3%A8le_nord et à Premier de cordée de Roger Frison-Roche

« Charlatan » : Olivier Véran tance le maire de Montfermeil, auteur d’un message antivax. Par John Timsit, Publié le 31/08/2021 à 16:50, Mis à jour le 31/08/2021 à 17:51
https://www.lefigaro.fr/politique/charlatan-olivier-veran-tance-le-maire-de-montfermeil-auteur-d-un-message-antivax-20210831

« C’est minable »: Olivier Véran réagit à la campagne de dénigrement du vaccin Pfizer. Le 25/05/2021 à 10:30
https://www.bfmtv.com/sante/c-est-minable-olivier-veran-reagit-a-la-campagne-de-denigrement-du-vaccin-pfizer_VN-202105250162.html

« Je me sens profondément responsable ; pour autant, je ne me sens pas coupable », Georgina Dufoix, 4 novembre 1991 https://fr.wikipedia.org/wiki/Georgina_Dufoix

Oliver Véran, qualifié d’arrogant :

L’ironie : quand vouloir dire ne veut pas dire vouloir dire. Par Jean-Philippe Watbled https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00905487/document

L’ironie, étude psychologique https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Ironie_-_%C3%89tude_psychologique

« Pour Aristote, l’opposé de l’ironie socratique était l’arrogance » https://fr.wikipedia.org/wiki/Ironie_socratique

Jeu de mots pour terminer en apothéose : le Léthé est le fleuve de l’oubli https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9th%C3%A9

Enfin, pour passer la soirée avec le sourire…

Cliquez pour commenter

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marketing PME aide les PME PMI et TPE à développer leur business en 2021
Vers le haut