Paroles d'experts

Le mensonge et l’oubli, armes du couillu

Le mensonge et l'oubli vous permettront d'optimiser votre communication en vous inspirant du modèle communicationnel qu'est Olivier Véran

Le mensonge et l’oubli vous permettront d’optimiser votre communication en vous inspirant du modèle communicationnel qu’est Olivier Véran

Mentez, oubliez sélectivement, soyez de mauvaise foi, utilisez le conditionnel, rendez les choses confuses… et communiquez comme un pro, communiquez comme Olivier Véran.

« Tout l’art de la guerre est fondé sur la duperie », écrivait Sun Tzu (la légende dit que son virus de la stratégie s’est dispersé à partir de Wuhan).

Duperie… Moi, je vais plus loin : j’enrobe, j’entre-mêle, j’assimile, je compare prismatiquement, je tords le bras aux chiffres, je cueille les cerises. Sciemment. C’est pour cela que j’ai viré mon psy.

Adoptez un livre

La vérité qui en a cure ? Si le complotisme se répand autant c’est tout de même parce que la vérité, personne n’en a rien à f*** !

Les exemples ci-dessous vous aideront à devenir à votre tour de bons dialecticiens comme je le suis moi-même.

Prêt.e ? Alors apprêtez-vous à mentir, à biaiser sans protection. Car vous n’allez pas vous laisser marcher sur les pieds, tout de même ? Sortez tout, soyez couillu !

Le contresens et la mauvaise foi

« Croyez tout le monde honnête et vivez avec tous comme avec des fripons » disait Mazarin. Moi j’enchéris : sous les apparences de l’honnêteté, je nourris un comportement de fripon. Voici quelques exemples…

Le tour de main. Le débat sur le Pass sanitaire à l’Assemblée en 2021 a été animé, houleux, long comme 6 jours sans pain. Les députés ont été divisés sur le sujet. Puis, parfois las, parfois ailleurs (beaucoup ont séché : 230 votants sur 577 députés), souvent sous pression par leur Groupe, ils ont fini par voter la loi après être passés sur le millier d’amendements. Des commentateurs ont concédé que le Pass avait été voté « trop vite, trop verticalement, sans faire attention aux conséquences ».

Pendant ce temps, mes séides, souvent médecins, nourrissent un discours alarmiste de « tsunami viral » et soufflent sur les braises de la peur.

Puis j’interviens in fine. Je salue ces échanges et je relève un « débat démocratique d’une rare qualité », qualifiant ainsi des tonnes de données quantitatives éparpillées, d’échanges creux, d’interventions anecdotiques (de tous bords), et une effarante mascarade.

Revenons à ma méthode. Sachez retenir que votre interlocuteur a tendance à mieux mémoriser les derniers termes de votre échange. Ainsi, après un événement qui ne vous est pas favorable, attendez un peu, puis tracez-en un bilan positif. « En même temps », cela créera une réelle complicité avec vos alliés, pourra semer le doute dans l’esprit de vos contradicteurs (« et si on était passé à côté de quelque chose ? »), et augmentera votre crédit.

L’illustration.

L’indémontrable et le conditionnel

Le tour de main. L’indémontrable est un Blues en Si (c’est le musicien qui vous parle) appuyant son architecture sur des mesures en clé de doute. La méthode est puissante : si je ne peux démontrer que ce que j’affirme est fondé, mon opposant ne peut démontrer que mon propos est infondé… Brume de l’indémontrable… Comment démontrer par exemple l’absence ou la réalité d’un « complot mondial », de « morts cachés de la pandémie ou du vaccin » ? Tout est question d’argumentation (qui parfois confine au Ridicule).

Pour cela, l’utilisation du conditionnel est un must. Vous pouvez aussi lancer une affirmation péremptoire : « le doute sur le vaccin tue », d’autant plus efficace qu’elle frôle le bon mot ou la punchline.

Les illustrations.

Le si et le conditionnel : « Si l’on n’avait pas pu compter sur le vaccin, la quatrième vague aurait pu être la pire, avec des dizaines de milliers de cas supplémentaires par jour, des cas graves en masse, les hôpitaux auraient pu être débordés en quelques semaines, cela n’est pas arrivé et nous avons de sérieuses raisons de penser que cela n’arrivera pas. »

« La vaccination a permis d’éviter le pire ». « Sans un vaccin, la 4e vague aurait pu être la pire ».

De plus, mon blues en Si a donné le La et les éléments de langage à Bruno Le Maire, qui affirme : « le pass sanitaire a protégé l’économie française » (6/9/21).

L’indémontrable. « Non, il n’y a pas de milliers de morts cachés du vaccin, pas plus qu’il y aurait un complot mondial ».

L’assimilation et la confusion

Le tour de main. Lorsque je ne peux mentir, je cherche à ne pas dire la vérité. Alors je noie le poisson, j’assimile, je mélange torchons et serviettes, masques et blouses (en Si, nous l’avons vu) dans un tourbillon d’arguments (qui n’en sont pas) (apparemment) logiques car sur le même plan syntaxique, contribuant à égarer mes adversaires et à convaincre mon public-dupe.

Ainsi, je cite le nombre de manifestants, pour ensuite enchaîner avec un élément qui n’a rien à voir : les brésiliens manifestant, soi-disant, pour avoir des vaccins. Cette apparente information en provenance d’Amérique latine renvoie les manifestants français à des préoccupations mesquines, dépassées et impudiques.

Et j’en remets une couche, oubliant que les manifestations au Brésil étaient contre Bolsonaro et sa gestion de la crise sanitaire (donc pas seulement pour réclamer des vaccins). Pis, j’omets de préciser qu’au Brésil, mais aussi en Irlande, des manifestations tout aussi nombreuses, dénonçant la restriction des libertés, ont lieu…

Pour couronner le tout et assurer la déstabilisation de l’adversaire, je le déstabilise par un piqûre-banderille de rappel : leurs pancartes sont « extrêmement bariolées » (je préfère le bon bleu non persillé LREM) ; je qualifie leurs motifs de « parfois extrêmement douteux, voire complètement crades ».

Cette assimilation systématique, ces confusions volontaires me permettent d’instaurer une forme de manichéisme : d’un côté les gentils et les bons gouvernants et vaccinés altruistes et responsables, de l’autre les méchants contestataires antivax égoïstes… et dégueulasses. Un vrai prêt-à-penser doxique que je claironne à tout-va.

Les illustrations. Manifestations contre le vaccin : Olivier Véran dénonce des « pancartes extrêmement bariolées et des motifs parfois extrêmement douteux, voire complètement crades ».

Cher disciple de ma méthode, Mazarin, encore lui, concédait que « La divine Providence a voulu que nous fussions prompts à oublier nos mensonges ». Ne vous inquiétez pas sur la puissance des outils que je viens de vous dévoiler : le temps se chargera de nettoyer les étrons informationnels que vous aurez pu semer.

Dans cette attente, je vous invite à appliquer progressivement, régulièrement et de façon croissante, ma crème-conseil sur votre entourage, mais aussi sur les antivax, les conspirationnistes, les complotistes, les opposants, les terroristes, surtout si vous ne voulez pas une France sereine et lisse. Crevassez, tuez cet adversaire qui n’est pas à convaincre mais à abattre ! Létal, c’est moi.

Optimisez votre communication, la méthode Oliver Véran

Évidemment cet article est un pastiche (à consommer sans modération). Mais est-il loin de la réalité ?

Pour aller plus loin sur le mensonge et l’oubli

Introduction

Cherry-picking https://fr.wikipedia.org/wiki/Cherry_picking

A contresens

Mazarin, cité dans Dictionnaire universel de la langue française avec le latin et les étymologie, P-C Boiste, 1828

230 votants sur 577 députés, Scrutin public sur l’ensemble du projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire (texte de la commission mixte paritaire) https://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/(legislature)/15/(num)/3949

Covid-19 : le pass sanitaire divise l’Assemblée nationale. Publié le 22/07/2021 16:47
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/pass-sanitaire/covid-19-le-pass-sanitaire-divise-l-assemblee-nationale_4712393.html

Tsunami viral

L’indémontrable

Covid-19 en France : « Nous avons évité le pire en métropole » affirme Olivier Véran. Par Sudouest.fr avec AFP. Publié le 26/08/2021 à 17h40
https://www.sudouest.fr/sante/covid-19-en-france-suivez-la-conference-de-presse-d-olivier-veran-des-18h30-5398857.php

« Sans un vaccin, la 4e vague aurait pu être la pire », déclare Olivier Véran. Publié le 26 août 2021 à 18h45 Mis à jour le 26 août 2021 à 20h25
https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20210826.OBS47927/sans-un-vaccin-la-4e-vague-aurait-pu-etre-la-pire-declare-olivier-veran.html

Assimilation

Au Brésil, vastes manifestations contre Bolsonaro et sa gestion de la pandémie

Covid-19 : d’Irlande au Brésil… un week-end de manifestation contre les restrictions sanitaires

Conclusion

Jules Mazarin, Bréviaire des politiciens, 1997

Cliquez pour commenter

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marketing PME aide les PME PMI et TPE à développer leur business en 2021 Sélectionnez votre agence avec Sortlist
Vers le haut
// Infinite Scroll $('.infinite-content').infinitescroll({ navSelector: ".nav-links", nextSelector: ".nav-links a:first", itemSelector: ".infinite-post", loading: { msgText: "D'autres articles sont en chargement...", finishedMsg: "Désolé, il n'y a pas d'autre article" }, errorCallback: function(){ $(".inf-more-but").css("display", "none") } }); $(window).unbind('.infscr'); $(".inf-more-but").click(function(){ $('.infinite-content').infinitescroll('retrieve'); return false; }); $(window).load(function(){ if ($('.nav-links a').length) { $('.inf-more-but').css('display','inline-block'); } else { $('.inf-more-but').css('display','none'); } }); $(window).load(function() { // The slider being synced must be initialized first $('.post-gallery-bot').flexslider({ animation: "slide", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, itemWidth: 80, itemMargin: 10, asNavFor: '.post-gallery-top' }); $('.post-gallery-top').flexslider({ animation: "fade", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, prevText: "<", nextText: ">", sync: ".post-gallery-bot" }); }); });