Paroles d'experts

PME PMI, TPE : le digital est-il fils d’Eole ou don de Prométhée ?

L'illusion de la digitalisation des TPE, PME, ETI et PMI peut être concrétisée par une stratégie solide, adaptée et complète

L’illusion de la digitalisation / transfonum des TPE, PME, ETI et PMI doit être concrétisée par une stratégie solide, adaptée et complète

L’Etat finance la création d’un site web par les PME ? Quelle aubaine ! Voilà qui réveille le mythe du digital-sauveur sans lequel aucune entreprise ne saurait s’élever. Mythe mais aussi « instrument solution prêt à l’emploi », capharnaüm de moyens et d’outils qu’une entreprise doit utiliser pour décrocher les lauriers de la modernité. Simplet vient conseiller les entreprises.

Simplet ambitionne de digitaliser

Alors, zou, pitchons une newsletter, blogguons (même si c’est plus le domaine de Rieur), allons sur Facebook, optimisons le SEO, picorons des outils épars, choisissons au hasard puisque tous les moyens sont bons, exerçons notre puissance de choix. Utilisons des mots creux qui claquent et qui nous (conseils) positionnent en tant qu’experts : devenons agiles, faisons preuve d’initiative et de créativité (qui souhaite rester pétrifié, passif et ectoplasmique ?). Au passage, recommandons aux chefs d’entreprise d’ingérer des vitamines, des anticéphaliques et de la tisane de sauge, ce sera plus efficace…

Alors zou, dans le même temps, faisons comme si les responsables de PME, TPE, ETI, PMI étaient des neuneus, immergés dans le digital et paralysés par l’utilisation de ces outils « dont tout le monde se sert dans la société digitale actuelle » (sous entendu : « mais qu’avez-vous fichu depuis tout ce temps ? »).

Adoptez un livre

Le tour de force de Simplet devient donc : « comment vendre un truc gratuit  que tout le monde utilise, sans montrer à quoi cela peut servir, tout en prenant des honoraires au passage ? »

Grincheux, stratège de la digitalisation des PME

Le Grincheux que je suis (et Prof aussi, passons) affirme que les PME ont droit à mieux que cela. Droit à mieux qu’un catalogue, à des injonctions, à des leçons (le consultant omniscient), à des miroirs aux alouettes. Car les outils, pour enfoncer une porte ouverte pourtant souvent franchie par les Simplet, ne sont rien sans une stratégie. L’utilisation d’un moyen n’est rien sans la pensée de la finalité de ce moyen. De plus, la digitalisation, lorsqu’elle ne passe que par la digitalisation des outils de communication est soit incomplète (la digitalisation en soi dépasse la communication), soit déséquilibrée (en insistant plus sur la communication que sur les autres outils marketing ou stratégiques) ; cela rejoint la nécessité de la mise en place préalable d’une stratégie.

Marketing PME aide les PME PMI et TPE à développer leur business en 2021
Marketing PME aide les PME PMI et TPE à développer leur business en 2021

Alors, avant d’envisager la digitalisation de quoi que ce soit (en gros de tout et n’importe quoi), Simplet pourrait inviter ses prospects à se poser quelques questions :

  • Les objectifs de développement de la PME TPE PMI
  • Les ressources qui peuvent être allouées à ces objectifs (ressources financières, humaines, temporelles)
  • Les mouvements de digitalisation déjà initiés et leur bilan

Et, en parallèle, valider…

  • L’identité de la marque, sa narration, sa perception et sa recommandation
  • L’offre de produit ou de service et la chaîne de valeur qui lui correspond
  • Le cœur de métier de l’entrepreneur, les réalisations dont il est fier, ses ambitions, ses rêves (oui, car ils nourrissent l’action !)
  • Le point de vente s’il existe et les caractéristiques de sa zone de chalandise
  • Le profil et l’identification des clients, leurs usages…

En somme, pas d’approche standard, générique, universellement valable ; sans compter le devoir d’écouter avant de préconiser, de comprendre l’environnement de l’entreprise avant de proposer des actions concrètes, orchestrées, organisées.

Grincheux n’habille pas en taille unique.

La digitalisation ne se réalise pas avec la fleur au fusil en pérorant. Bien pensée, elle peut nécessiter…

  • Moins de temps dans la mise en place des outils et de leur gestion
  • Beaucoup moins d’investissements car l’articulation des outils et leur contribution au CA et à la marge est anticipée et les moyens sont mis en place en fonction de leur efficacité (vs.la dispersion, l’arrosage)

Le vent du digital lorsqu’il est soufflé par des Eole-Simplet maladroits conduit à la création d’Atchoum (des entreprises contaminées par contact avec Eole-Simplet) ou à (dés)illusions.

Le Grincheux que je suis reste convaincu que les entreprises bien accompagnées transformeront le vent en feu et mueront en Prométhée.

(c) Ill. DepositPhotos

2 commentaires

2 Comments

  1. Avatar

    Tanfi

    2 février 2021 à 9:49

    Merci pour cet excellent article !
    enfin du sens et du Bon sens…

    je me sentais grincheuse et surtout… un peu seule !
    à dire et redire que tout ne passait pas par le digital, que c’était un outil, comme plein d’autres souvent oubliés, que sans stratégie on tournait en rond…

    Mais, heureusement je suis tellement convaincue quand je fais entrer la stratégie dans les entreprises et que tout évolue pour elles. Chacune de celle que j’aie accompagné est en croissance et en mieux être, en visibilité et a donné sens et équilibre à son activité, grâce à la stratégie.
    Je suis Consultante en Stratégie et développement d’activité et c’est un vrai engagement auprès des Dirigeants et Entreprises.

    Comme vous le dites si bien, l’outil ne fait pas pas le résultat.
    Mais, aujourd’hui, dans l’illusion de vitesse et de paraitre, on oublie trop souvent les fondamentaux…

    Passés les vertiges et l’envie d’y croire, un Dirigeant a tendance à vouloir remettre les choses à plat. Aidons les dans ces contextes bruyants, ignorants et parfois malveillants. Il faut évidemment reconnaitre que le bruit de certaines pratiques commerciales pollue jusqu’à des dédideurs-subventionneurs ce qui impacte toute une partie de notre économie… qui repose sur ?

    La stratégie n’est pas tout ou rien mais se construit. Les outils s’utilisent en fonction de chaque situation, chaque objectif. Quelque soit l’époque, le secteur, l’entreprise, aucun systématisme ni outil n’a jamais fait de miracle !

    Ravie d’avoir pu partager,
    à vous lire

    Isabelle
    @AdValrAme

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marketing PME aide les PME PMI et TPE à développer leur business en 2021 Sélectionnez votre agence avec Sortlist
Vers le haut