Pratiques et processus

E-commerce & pandémie : 47 % des consommateurs ont préféré commander auprès de commerçants locaux

Etude de consommation et de marché à lire par les commerçants et à maîtriser par les planneurs stratégiques et les marketeurs

Cette étude montre l’engagement pour la consommation locale et la sensibilité des consommateurs sur des prix et délais de livraison en e-commerce

Cette étude Sendcloud montre d’une part l’engagement de la part des français pour la consommation locale, notamment avec le e-commerce pendant le confinement, et d’autre part la sensibilité des consommateurs sur des prix et délais de livraison qui reste un véritable problème en France. 

La crise sanitaire a engendré des pratiques de consommation plus responsables chez les Français. Les mesures strictes liées au coronavirus ont engendré un pic d’achat online de la part des consommateurs, en particulier sur de la consommation locale : 47% des acheteurs français (un sur deux) ont privilégié les achats online locaux. Le but étant de continuer à faire vivre les commerçants en leur apportant du soutien, plutôt qu’à la grande distribution.

Cependant, un problème a persisté durant le confinement : celui du délai de livraison. En effet, 74% des français ont dû faire face à des retards de livraison, causés par la hausse des ventes en ligne. Même si les Français se sont montrés plus patients qu’à l’accoutumée, ils restent néanmoins exigeants sur le délai de livraison, pour 82% d’entre eux, cela représenterait un des principaux critères dans le choix du e-commerçant pour l’achat. De plus, durant cette période, les livraisons ont un coût. En effet, la France continue à positionner le coût de la livraison au-dessus des autres critères (environ 90% des consommateurs s’en plaignent), par rapport aux autres pays européens. 

Enfin, pour la moitié des acheteurs, les retours de livraisons restent contraignants et coûteux : 47% d’entre eux préfèrent désormais que leurs retours soient récupérés à domicile, contre 27% avant la pandémie

De ce fait, cette étude illustre que les achats en ligne ont gagné en popularité, principalement par nécessité. Les Français ont pris de nouvelles habitudes en matière d’e-commerce grâce au confinement, mais la question est de savoir si celles-ci vont perdurer. L’e-commerce fait partie d’une nouvelle norme, il faut donc que les e-commerçants s’adaptent afin de proposer une expérience à la hauteur des attentes des consommateurs. 

SourcesSendcloud, Étude sur l’avenir de la logistique e-commerce en 2021

Cravic Ariane, Dalle Mulle Tatiana, Collet Marine, Dahak Tanina, Andriamanantsoa Vintsy, Moussard Adriel

Cliquez pour commenter

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vers le haut