Médias et publicité

Création vidéo : comment répondre aux tendances en tant qu’agence ?

En matière de création vidéo, la performance doit se jouer sur l'avant, via une production de contenu intelligente et une approche "réaliste"

En matière de création vidéo, la performance doit se jouer sur l’avant, via une production de contenu intelligente et une approche « réaliste »

Face à l’évolution des formats, des supports, des usages, et de la consommation des contenus vidéos : les marques doivent sans cesse innover pour atteindre le fameux engagement du public, nécessité absolue de notoriété. La bataille pour l’attention est rude, les critères d’une campagne vidéo réussie se multiplient. Pour répondre à ces nouveaux enjeux, on voit aujourd’hui fleurir de nouvelles solutions clé en main pour produire plus de contenu, plus vite, moins cher, et paraître plus authentique.

Avec l’existence et la multiplication de ces solutions pleines de promesses, est-t-il encore pertinent pour les marques de se tourner vers une agence ?

Snacking content à gogo

J'ai un job dans la com', par Serge-Henri Saint-Michel

Pop corn content, vidéos TikTok, User Generated Content, etc. Ces formats vidéos de masse dont les audiences raffolent sont les favoris des marques qui veulent gagner du terrain sur les réseaux. Et pour cause, pas moins de 79% des internautes ont déclaré en 2022 que les UGC jouaient un rôle décisionnel dans leurs actes d’achats (July Global Statshot Report – We Are Social). De la même manière, 86% des internautes déclarent que l’authenticité chez les marques représente un facteur d’achat. (Stackla & NOSTO, Post-pandemic Shifts in consumer Shopping Habits). Pour les marques et les internautes, authenticité et transparence sont les mots d’ordre de l’année 2023.

Cette évolution fait naître des challenges inédits côté production : multiplier les contenus, réussir à tenir le rythme de production imposé par les clients… Pour y parvenir, les marques n’hésitent pas à se tourner vers des solutions et outils de création vidéo dits « fast » (PlayPlay, Vimeo Create, TikTok, Canva, etc.). Ces solutions de vidéo home-made ont le mérite d’offrir le (fantasme du) contrôle aux marques. C’est vrai qu’en une journée, un stagiaire community manager qui connait les codes peut potentiellement produire une série de 10 vidéos mood TikTok, à partir d’une banque d’images.

Mickaël de Backer, DG de l’agence VAADEN

Mickaël de Backer, DG de l’agence VAADEN

On peut bien sûr lever le bouclier face à la qualité des formats, mais cela serait se ranger au côté des puristes réac’ de la pub à papa.

Les audiences n’attendent plus toujours des formats pub de réalisateur, qui justement s’ils sont parfois trop travaillés, manqueront d’authenticité et finiront dans les limbes du doom-scrolling. Un contenu « imparfait » aura plus tendance à attirer l’attention.

Alors, les agences sont-elles vraiment out ? Le self-made fonctionne-t-il vraiment mieux ?

Adoptez un livre

N’est-ce pas au contraire le moment idéal pour se hisser à la pointe des tendances et de se positionner sur ce marché qui se transforme à vitesse grand V ?

Produire intelligemment 

Les agences doivent ainsi repenser leur outil de production : le « snackable content » est une priorité pour les marques qui doivent livrer à leur audience un contenu efficace, allant droit au but.

Désormais il faut aller plus loin qu’une seule vidéo réalisée par tournage.

Cette nouvelle dynamique passe d’abord par une préparation des tournages d’autant plus fine : optimiser au maximum l’espace, le temps et les moyens – pour produire un maximum de contenus, des variantes, et obtenir un rendu final de qualité mais surtout qui colle aux standards du support de diffusion. Il faut aussi penser à l’organisation de différents sets, ambiances et décors afin d’obtenir cette pluralité de contenu tant convoitée par les clients.

  • Toujours garder en tête pour quel usage le contenu est réalisé (TikTok, Instagram…) afin de mettre son énergie au bon endroit.
  • Éviter de refaire 50 fois la prise – penser efficacité.
  • Ne pas s’encombrer inutilement, rester réactif et pouvoir être mobile pour des changements de décors, de sets ou d’ambiances rapidement.
  • Ne pas trop se formaliser, avancer, tenir le planning.

Ne surtout pas oublier l’importance de la post-production qui permet de décliner les vidéos en différents formats, et d’optimiser tout ce que l’on a produit – avec une équipe préparée et briefée, prête à être aussi efficace, polyvalente et créative que sur les tournages.

Une production réaliste

Les agences garantissent la pertinence d’une campagne de contenu et l’alignement FORMATS-SUPPORTS-AUDIENCE. A elles de trouver les solutions pratiques pour assurer une production en phase avec les tendances et besoins des consommateurs de contenu.

Si l’authenticité et le contenu « fait-maison » séduit les internautes, aux agences de s’y adapter à la fois dans la réalisation et dans la philosophie.

Allier contenu de qualité, sincérité et créativité, le tout en proposant une logistique de production qui permet des résultats efficaces, adaptés et des solutions toujours performance-centric.

La performance ne se joue plus uniquement sur les résultats, elle doit aussi se jouer sur l’avant : via une production de contenu intelligente. Il est crucial aujourd’hui d’être « réaliste ».

Auteur : Mickaël de Backer, DG de l’agence VAADEN

(c) Ill. DepositPhotos

 

1111 Citations de Stratégie, Marketing, Communication, par Serge-Henri Saint-Michel
Cliquez pour commenter

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marketing PME aide les PME PMI et TPE à développer leur business en 2021
1111 Citations de stratégie, marketing et communication, par Serge-Henri Saint-Michel
Vers le haut