E-marketing

Simplification des Google Ads : impacts sur les annonceurs… et sur Google

Comment la simplification de Google Ads a bénéficié aux annonceurs et, par la même occasion, à Google...

Comment la simplification de Google Ads a bénéficié aux annonceurs et, par la même occasion, à Google…

Historiquement, Google Ads était un outil complexe qui nécessitait des connaissances approfondies, voire des années d’expérience professionnelle pour l’utiliser de manière optimale. En effet, jusqu’ici, les annonceurs qui souhaitaient faire de la publicité sur Google Search devaient mettre en place une campagne créée spécialement pour Google Search, pour activer des annonces Google Shopping, il fallait faire une campagne Google Shopping, et ainsi de suite.

La plateforme Google Ads a énormément évolué. Aujourd’hui, il suffit à un annonceur de renseigner son objectif business et Google choisit où l’annonce sera distribuée. Cette rapidité d’exécution s’avère utile pour les annonceurs. Non seulement le travail de lancement des campagnes est simplifié, mais elle facilite également la compréhension de la plateforme. Pour les annonceurs de petite taille, cette simplification leur permet d’accéder plus facilement à ses solutions de publicité, peu d’entre eux pouvant se permettre de faire appel aux services d’agences de marketing digital.

Lancé en mai dernier, les campagnes Performances Max [1] s’inscrivent dans ce tournant en permettant une souplesse et automatisation quasi complète des campagnes Google Ads. Pour les annonceurs, l’automatisation prend le pas sur les tâches manuelles. Il leur suffit d’indiquer quelques paramètres de campagne et Google s’occupe du reste. Les campagnes sont ensuite diffusées sur l’ensemble du réseau publicitaire de Google (Search, Display, Discover, Gmail, Maps, YouTube).

Adoptez un livre

Ici, de toute évidence, cette simplification de la plateforme Google Ads a profité aux annonceurs mais elle a aussi bénéficié à Google.

Nouveaux Google Ads, nouvelle liberté pour Google

Jérémie Leitao, directeur adjoint de Making Science France

Tout d’abord, cette simplification offre à Google la liberté de choisir ses propres formats publicitaires. Ensuite, et c’est ici le point plus important, il peut monétiser très rapidement ses nouveaux inventaires publicitaires grâce à une meilleure fluidité dans la distribution des annonces.

Un exemple notable est Google Lens [2], un moteur de recherche visuel, qui permet d’effectuer des recherches sur un objet, un texte ou une personne en la prenant en photo. Auparavant, les annonceurs qui auraient souhaité lancer une campagne publicitaire sur Google Lens auraient dû le faire indépendamment des autres campagnes parallèles reposant sur des formats publicitaires différents. Désormais, Google Ads permet à Google de proposer des nouveaux formats publicitaires rapidement et d’obtenir une fluidité dans ses inventaires publicitaires, ce qui n’aurait pas été possible auparavant.

Par exemple, avec l’appli Google Lens, une personne qui remarquerait une paire de chaussures, pourrait alors la prendre en photo en utilisant Google Lens et trouver ainsi des produits similaires. Les résultats de cette recherche donneraient de la visibilité aux publicités des annonceurs et plus particulièrement celles des (e)marchands de chaussures. Ces derniers ne choisissent pas que leurs publicités soient sur Google Lens. Ainsi, l’automatisation et la simplification de la plateforme Google Ads permet à la firme de Mountain View de monétiser très rapidement ses nouveaux inventaires publicitaires.

Si Google n’avait pas opéré ce travail de simplification, le géant du web aurait rencontré des difficultés pour monétiser ses nouvelles plateformes. Si tel n’avait pas été le cas, après le lancement Google Lens, il aurait dû créer un nouveau type de campagne ainsi qu’un produit publicitaire associé. De leur côté, les annonceurs auraient dû s’adapter à ce nouveau produit publicitaire avec des efforts considérables des équipes commerciales de Google. Ce n’est plus le cas.

Avec des campagnes publicitaires simplifiées et automatisées, Google n’a pas besoin de convaincre ses annonceurs d’utiliser ses nouveaux formats publicitaires. Google s’est forgé un avantage concurrentiel de taille avec cette tendance vers la simplification. En effet, si demain Google venait à lancer un nouveau format publicitaire, celui-ci pourrait être monétisé instantanément. Bien que cette souplesse confère de nombreux avantages aux annonceurs, au final, le réel gagnant est tout autant Google. On peut parier que lorsque de nouveaux usages émergeront, Google sera assurément présent et sera capable de monétiser son inventaire en quelques instants.

Auteur : Jérémie Leitao, directeur adjoint de Making Science France

***

[1] https://support.google.com/google-ads/answer/10727844
[2] https://support.google.com/photos/answer/7539151

Cliquez pour commenter

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marketing PME aide les PME PMI et TPE à développer leur business en 2021
Vers le haut