Produits et marques

Google : un OS nickel Chrome ?

Neuf mois après le lancement du navigateur Google Chrome, Google annonce la sortie du système d’exploitation Google Chrome. Stratégie ? Utilité pour l’internaute ? Futuribles ? Rencontre avec Jérôme Wallut, spécialiste internet de l’Agence W&Cie.

Google Chrome OS nickel

Google Chrome OS nickel

Neuf mois après le lancement du navigateur Google Chrome, Google annonce la sortie du système d’exploitation Google Chrome. « C’est notre façon de repenser les systèmes d’exploitation », expliquent Sindar Pichai, le vice-président chargé de la gestion produit, et Linus Upson, le responsable ingénierie, sur Google Blog, repis par Le Monde.

1111 Citations de Stratégie, Marketing, Communication, par Serge-Henri Saint-Michel

Chrome OS veut concurrencer Windows, le système d’exploitation de Microsoft, qui équipe 90 % des ordinateurs mondiaux, dont la septième version sera disponible le 22 octobre. A la différence de Windows, le système d’exploitation de Google sera en open source et mis à disposition du marché au second semestre 2010. Il sera destiné aux mini-PC. « La rapidité, la simplicité et la sécurité en sont les principaux aspects », affirment les concepteurs.

Rencontre avec Jérôme Wallut, spécialiste internet de  l’Agence W&Cie, qui nous donne sa position.

D’où vient cette « innovation » Google ChromeOS ? En « real intra » ou par acquisition ?

Google a fait l’acquisition de Android en 2005. Spécialiste des OS mobile, cette entité de Google est en charge de Chrome OS. il s’agit donc bien d’une stratégie d’acquisition avec une vision a long terme.

L’OS Chrome est du libre, mais n’est pas pour autant gratuit. Quel business model de Google vs. les opérateurs et, surtout, les constructeurs ?

Je ne crois pas avoir vu d’info sur le sujet. Le modèle de revenue est de devenir indispensable avec des outils orientés utilisateurs comme Gmail, G docs, calendar, Gmaps, Youtube, etc. et de proposer la vitrine qui optimise l’utilisation, le tout avec le moteur Chrome OS pour rendre tout ceci « natif »…

Cet ensemble est au service d’un business modèle unique :   » le moteur de recherche » source de profit essentielle de Google. Donc le modèle de Chrome c’est d’implanter le moteur de recherche en natif sur les noteboosk … (une stratégie a quatre bandes – bien vu !)

Jérôme Wallut, directeur associé de WetCie

Jérôme Wallut, directeur associé de W&Cie : "Google Chrome capitalise sur le couple navigateur + OS"

Adoptez un livre

Google prévoit-il de faire payer les applications embarquées dans son OS ?

Ça ne me semble pas le modèle de la maison … 1/ se rendre indispensable  2/ »aider à trouver » en faisant payer « ceux » qui sont trouvés et non pas ceux qui cherchent.

La vente de mots clés est passée devant l’achat d’espace sur internet en juillet 2008 !

Quels sont les partenariats constructeurs actuellement signés ?

Je n’ai pas d’informations sur le sujet mais on peut imaginer que la guerre des OS notebook va faire rage entre la stratégie processeur+ OS (intel et Moblin 2.0)  et la stratégie OS + suite logicielle gratuite (Google + chromeOS).

Il est certain que Windows XP n’est pas adapté au notebook. Donc tout le monde attend de voir le jouet !

Cette approche a-t-elle un goût de déjà vu (cf. Apple qui décline sa marque) ?

Non !  Cette stratégie est une vision a long terme de Google « le cloud computing ».

En terme de marque, il capitalise sur le couple « navigateur+OS » ce qui semble la bonne logique, puisque c’est  celle de l’utilisateur.

Google est toujours parti de l’utilisateur pour construire sa stratégie.

Google fait-il un pas en avant vers l’intégration verticale (ne pas oublier qu’il avait été opérateur télécoms) avec OS + navigateur + terminal etc ?

Je ne crois pas que Google aille vers le Hard. Ce en quoi il rejoint Microsoft.

Avec Chrome Google semble dépasser son « core business » de la recherche… Pour aller vers où / quoi ?

Je crois que pour le moment la boucle est bouclée. La boucle stratégie du « cloud computing » est finalisée – logiciels, vitrine, moteur.

Quels nouveaux usages, quels bénéfices et nouvelles expériences le consommateur peut-il attendre de Chrome (cf. Linux sur les EEPC : les internautes se sont ensuite précipités pour mettre du XP dessus !) ?

Les promesses de ChromeOS ? La vitesse, la connectivité, la souplesse, un moteur en natif  (cf. la puissance de Google Desktop par exemple) ,

Cliquez pour commenter

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marketing PME aide les PME PMI et TPE à développer leur business en 2021
1111 Citations de stratégie, marketing et communication, par Serge-Henri Saint-Michel
Vers le haut