Les objets connectés sont-ils en train de révolutionner le e-commerce ?

Les objets connectés vont révolutionner le e-commerce et constituer un nouveau défi pour les agences de communication et marketing

Les objets connectés sont encore peu présents dans notre quotidien, selon L’IFOP, seul 14% des français en possèdent un. 65% des français devrait, à terme, en être équipé. Nous aurons en permanence à porté de main un monde totalement digitalisé. Les objets connectés se rapprochent de plus en plus de nous. Ils deviennent une réelle opportunité, notamment sur le marché du e-commerce. Se rapprocher de son client, c’est lui permettre d’acheter mieux, plus vite et plus fréquemment.

Face au bel avenir des objets connectés, de nombreuses marques se sont tournées vers eux pour développer leurs ventes.

L’achat révolutionné

Le grand boom des objets connectés (en 2020, le nombre d’objets connectés est estimé entre 50 et 200 milliards) résonne comme une véritable opportunité pour les marques qui se rapprochent petit à petit de ce concept. L’idée est simple : il s’agit de créer des objets simples d’utilisation qui peuvent vous suivre partout dans votre quotidien.

L’une des inventions majeures créée pour l’achat est le dash button d’Amazon. Lancée en France depuis peu, il permet au consommateur de remplir son panier Amazon en une pression. Le dash button est disponible chez plus de 200 grandes marques aux Etats Unis et de nombreuses marques souhaitent l’adopter en France.

Cette invention n’est que le début d’autres nouveautés qui vont encore et toujours plus s’implanter dans nos maisons. Une aubaine pour les marques qui en apprendront de plus en plus sur nous, consommateurs, nos habitudes de consommation, notre fréquence de consommation…

Les objets connectés nous entour de plus en plus. Toujours plus discrets et plus pratiques ils se glissent partout et se mettent même à remplacer des accessoires basiques comme la montre ou les lunettes par exemple. Sans arrêt à votre poignet ou sur vos yeux, impossible de décrocher du monde virtuel et d’échapper aux multiples offrent qu’on vous propose.

Se rapprocher de nous permet aux marques de mieux nous connaître et de récolter plus d’informations sur nos habitudes de consommation. Ces informations là sont capitales pour une marque. Elles lui permettent par la suite de s’adapter au mieux à ses principaux consommateurs.

Il y a quelques années les marques ont du s’adapter à l’évolution du digital. Les sites mobiles se développent encore beaucoup aujourd’hui. Selon une étude de l’agence Tecmark, nous utilisations notre smartphone 221 fois par jours environ. Cette utilisation accrue du mobile pour faire des achats a engendré un nouveau terme : le m-commerce (le commerce sur mobile).

Les marques ont su s’adapter au commerce sur mobile il y a quelques années. Il est donc prévisible qu’elles puissent également s’adapter à l’achat via des objets connectés d’ici peu.

Les objets connectés : un nouveau défi pour les agences

Bruno Langlade, Fondateur de Feat'R

Bruno Langlade, Fondateur de Feat’R

La démocratisation des objets connectés va amener les agences à les considérer comme un nouveau support à part entière.

Elles vont pouvoir proposer les objets connectés à leurs clients pour y développer des sites ou encore des applications adaptées.

Mais la liste des objets connectés ne se limite pas seulement aux montres et aux lunettes.

Tous les prétextes sont bons pour développer de nouveaux objets connectés. On peut ainsi citer : les balances connectés, les vêtements connectés ou encore les auto cuiseurs connectés.

Sans arrêt au contact du consommateur et connectées, ces inventions jouent un rôle importants pour les agences car elles permettent de récolter de la data.

Les marques peuvent donc par la suite déterminer un personna : une personne fictive qui incarne la cible idéale de la marque.

Sous nos yeux au quotidien, les marques pourront se servir des nouveaux objets connectés pour diffuser la publicité. Plus besoin d’attendre que le consommateur allume sa télévision, la publicité sera directement intégré dans sa cuisine, par exemple. En 2017, le Coréen Samsung lancera le Family Hub. Ce réfrigérateur connecté permettra à ses utilisateurs de consulter la liste des aliments disponibles, leur date de péremption, des recettes de grands chefs, de faire ses courses en ligne, via son smartphone mais aussi via un écran présent sur le réfrigérateur.

Une marque ne pourrait rêver mieux, glisser des publicités sous vos yeux pour que vous passiez devant tous les jours et plusieurs fois par jours.

Les objets connectés ne se limitent pas aux gadgets surprenants pleins de technologies remarqués dans les derniers films de science-fiction. On ne se rend pas toujours compte que les objets connectés commencent à être très présents partout autour de nous.

On discerne en réalité 4 grandes catégories d’objets connectés :

  • La première concerne les objets autonomes, qui n’ont pas besoin d’une intervention humaine pour fonctionner.
  • La seconde rassemble les objets liés à notre activité physique, les objets qui comptent nos pas…
  • La troisième réunit ce que nous pouvons contrôler à distance, depuis notre téléphone intelligent.
  • La quatrième concerne tous les objets qui nous permettent d’utiliser internet autrement qu’avec un smartphone ou un ordinateur, ceux sont pour l’instant les technologies les plus connus et les plus modernes : les montres connectées et les lunettes connectées.

Encore à un stade embryonnaire de son évolution, il n’y a plus aucun doute : les objets connectés ont encore de beaux jours devant eux. Toujours au plus près de nous, les objets connectés seront très certainement dans notre organisme à travers des lentilles ou des puces implantées directement sous la peau.

Auteur : Bruno Langlade, Fondateur de Feat’R

***

Lire le dossier Marketing Professionnel : Objets connectés, IoT et marketing

avatar
L'invité de Marketing Professionnel tient une Tribune Libre. Profil des invités et Tribunes Libres publiées.


2 commentaires

  1. avatar

    Laurent

    17 décembre 2016 at 18:55

    Mouais… A votre place je ne parierai pas trop là dessus. Vous connaissez le bouton Darty ? Dans l’idée c’est comme l’amazon dash mais pour appeler un dépanneur Darty.

    Vu que vous n’en avez pas parlé je suppose que ce bouton a été un bide.

Commentez !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *