Distribution et prix

Pour une approche réfléchie du reconditionné

Pistes pour que le reconditionnement permette une consommation plus raisonnée, plus durable. Limites et alternatives au reconditionnement.

Pistes pour que le reconditionnement permette une consommation plus raisonnée, plus durable. Limites et alternatives au reconditionnement.

105 milliards d’euros, c’est le montant que représente le marché mondial de l’occasion en 2023, d’après une récente étude par Tripartie et Wavestone*. La seconde main et son corollaire du reconditionnement apparaissent donc comme une alternative rentable à l’économie de production, si bien que le reconditionné semble être le nouvel eldorado des distributeurs. Pourtant, pour que le reconditionnement remplisse son rôle premier, celui d’une consommation plus raisonnée et plus durable, il convient d’aborder cette pratique avec discernement.

Reconditionner intelligemment

Les produits reconditionnés constituent désormais une option d’achat tout à fait convaincante pour les clients et la base d’un marché florissant pour les distributeurs. Selon moi, il s’agit cependant de nuancer l’engouement pour cette pratique qui ne doit pas nécessairement être celle à privilégier.

1111 Citations de Stratégie, Marketing, Communication, par Serge-Henri Saint-Michel

Il faut avant tout garder à l’esprit que le reconditionnement, même s’il participe des 5 R de l’économie circulaire (refuser, réduire, réutiliser, rendre à la terre et recycler), n’est pas l’unique solution, car non adaptée à tous les types de produits. Un produit envisagé pour le reconditionnement doit avoir été pensé à la base dans une démarche d’éco-conception ou, au moins, de durabilité. Après avoir vécu plus d’un demi-siècle dans un monde régi par l’obsolescence programmée, n’oublions pas qu’une grande partie de nos objets n’est pas éligible au principe de réparabilité, et donc de reconditionnement.

Quand bien même le produit à destination du marché du réemploi a été éco-conçu, il n’est pas forcément judicieux de le reconditionner tout de suite. En effet, un produit encore parfaitement fonctionnel peut être directement revendu sans passer par une phase de reconditionnement qui implique une lourde charge logistique, du stockage, et se solde par une empreinte environnementale forte.

Malgré tout, je suis convaincu que le reconditionnement est préférable au recyclage, car la réparation intervient plus tôt que l’upcycling ou le downcycling dans la chaîne de valeur de l’économie circulaire. Cependant, je maintiens que le reconditionnement ne doit pas devenir le recyclage de demain, car sa complexité est source de nombreux inconvénients.

Les limites du reconditionnement

La pratique du reconditionnement, légiférée et encouragée par le gouvernement, s’avère bénéfique pour le volet social de la RSE, et notamment pour les entreprises inscrites dans une démarche d’économie sociale et solidaire (ESS). Pourtant, le reconditionné n’est qu’un maillon de l’économie durable et non la seule et unique option pour les entreprises.

Julien Bruitte, co-fondateur et CEO d’Origami Marketplace

Julien Bruitte, co-fondateur et CEO d’Origami Marketplace

En effet, le choix du tout reconditionné est pour moi une erreur, tout d’abord pour la planète, mais aussi pour les distributeurs et en définitive le client. Si l’on prend le cas des marketplaces généralistes pratiquant le reconditionnement, ces dernières vont devoir, du fait de la pluralité des types de produits (électroménager, téléphonie, informatique, mobilier, vêtements…), mettre en place un réseau très dense de reconditionneurs sous-traitants, chaque objet demandant une expertise particulière.

Adoptez un livre

Le recours à ces différents prestataires induit autant d’allers-retours qui ont un impact sur l’environnement. Chacune de ces étapes de transport et de vérification engendre également son lot de phases de stockage ; une chaîne logistique qui demande une optimisation maximale, dont le coût finit par se répercuter sur le prix de vente, et dont le client supporte donc la charge. Là encore, on comprend aisément que le reconditionnement n’est pas nécessairement l’option à favoriser, surtout quand le produit est revendable en l’état car fonctionnel, comme un téléviseur ou un smartphone facile à identifier comme réemployables directement.

Autre contre-argument, les objets lourds ou encombrants, logistiquement compliqués à traiter et dont certains se prêtent extrêmement mal au reconditionnement, à l’image du mobilier qu’il serait préférable de voir démonté pour le transport, mais qui demande à être monté lors de la phase d’expertise pour en vérifier l’état. Comme on peut le voir, la facilité logistique se transforme ici rapidement en complexité technique.

Des alternatives au reconditionné

Il est indispensable, selon moi, de réfléchir à l’utilisabilité et la réutilisabilité d’un produit avant même d’évoquer son reconditionnement. De nombreux produits peuvent être instantanément revendus par le distributeur (C2B2C) ou introduits sur une marketplace en C2C. Ce dernier marché est une alternative souhaitable au reconditionnement, car il réduit les interactions (transport, stockage), tout en assurant aux clients certaines garanties quant à l’intégrité du produit, notamment à travers l’auto-modération via l’évaluation des vendeurs. La vente de particuliers à particuliers sur une marketplace apparaît ainsi comme l’exemple-même d’une économie circulaire fonctionnelle, vertueuse et durable.

Le reconditionnement ne doit pas être vu comme l’eldorado du marché de la seconde main, mais plutôt comme un outil parmi d’autres dans la conduite du changement des pratiques de vente, en faveur d’une consommation plus durable.

Auteur : Julien Bruitte, co-fondateur et CEO d’Origami Marketplace

***

*C.f. Seconde-main : un marché en pleine croissance en 2023

(c) Ill. DepositPhotos, VadimVasenin

 

 

Cliquez pour commenter

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marketing PME aide les PME PMI et TPE à développer leur business en 2021
1111 Citations de stratégie, marketing et communication, par Serge-Henri Saint-Michel
Vers le haut