Marchés et cibles

Les reportings analytiques dans la restauration

Les reportings analytiques dans la restauration : un atout pour faire décoller le chiffre d’affaires de la restauration

Les reportings analytiques dans la restauration : un atout pour faire décoller le chiffre d’affaires de la restauration

Les outils technologiques à destination des restaurateurs se sont multipliés au cours des dernières années. (logiciel de caisse, système de réservation, programme de fidélité, etc). Du côté des consommateurs, l’enthousiasme face à la généralisation de ces technologies est bien présent : selon un sondage réalisé par Food Services Vision pour le salon Food Hotel Tech, plus de 60% des Français âgés de moins de 35 ans apprécient se rendre dans des restaurants s’appuyant sur des outils digitaux afin de commander, visualiser le menu ou payer. Dans ce contexte, il n’a jamais été aussi aisé pour ceux-ci de collecter des données sur leurs clientèles, employés ou gestion des stocks. Cependant, la profusion de données générées lorsqu’une commande ou un paiement sont effectués peut être difficile à gérer; il s’agit donc non seulement de collecter ces données mais aussi de de les exploiter et de les analyser pour améliorer les décisions opérationnelles des restaurateurs.

L’indispensable : tracker les données chiffrées sur ses clients

Pour les restaurateurs, la mission est simple : délivrer la meilleure expérience possible à leurs clients tout en minimisant leurs coûts et en maximisant leurs revenus.

J'ai un job dans la com', par Serge-Henri Saint-Michel

Pour y parvenir, les restaurateurs peuvent s’appuyer sur des logiciels de caisse dernière génération et leurs rapports analytiques complets et aisément exploitables : des plats commandés par clients aux fréquences de visite en passant par le ticket moyen, il existe tout une pléthore de rapports sur lesquels les restaurateurs peuvent s’appuyer afin de les aider. Ces derniers peuvent s’appuyer sur la création de profils clients dans leur logiciel de caisse, garantissant une collecte de données qualitatives. (allergies éventuelles, préférences alimentaires, habitudes particulières de règlement).

Avec ces données quantitatives et qualitatives, les restaurateurs peuvent ajuster leurs menus, délaisser leurs plats moins populaires ou encore optimiser leurs stratégies promotionnelles. Un client avec un historique de ticket moyen élevé déserte l’établissement depuis un certain temps ? Un email avec une promotion sur son plat préféré peut l’inciter à revenir.

S’entourer de données fiables et exploitables, c’est en somme l’opportunité d’augmenter ses revenus et de fidéliser sa clientèle en alignant les attentes des restaurateurs avec celles de leurs clients.

Optimiser son restaurant : une question de profils

Prendre soin de ses employés constitue le premier pas vers un restaurant pérenne. Pour délivrer la meilleure expérience client possible, il faut non seulement choyer son personnel mais également le former en continu. Pour déceler les points forts et axes d’amélioration du personnel, rien de mieux qu’un logiciel de caisse doté de rapports de performance clés sur les employés.

Laura Stagno, Country Manager France de Lightspeed

Laura Stagno, Country Manager France de Lightspeed

Produits les plus vendus, chiffre d’affaires par employé, ticket moyen ou montant du pourboire sont quelques indicateurs clés de succès à suivre de près. En disposant d’une vision objective de la performance de leurs employés, les restaurateurs peuvent affiner leurs stratégies de formation et faire monter en compétence leur personnel de salle. Des actions qui peuvent enclencher un cercle vertueux : des salariés mieux formés, plus performants, donc plus épanouis, plus investis et donc moins enclins à quitter le navire – évitant les coûts additionnels liés à la rotation du personnel.

Adoptez un livre

Les rapports de performance sur le personnel peuvent également permettre de mieux planifier le planning à chaque service en fonction des meilleurs éléments : un serveur gère mieux la pression du soir ? Un autre réussit à faire grimper le ticket moyen avec des réservations en groupe ? Avec l’intégration de logiciels de planification du personnel comme Planday ou Skello dans leur logiciel de caisse, l’attribution des shifts est automatisée et fluide.

Préserver ses marges et réduire le gaspillage alimentaire avec des données sur l’inventaire

Les restaurateurs jettent près de deux millions de tonnes d’invendus alimentaires chaque année dans l’Hexagone (chiffres Statista) : un chiffre colossal très coûteux financièrement qui vient rogner sur les marges des établissements. Une étude de l’Ademe estime qu’un restaurant de taille moyenne servant en moyenne 500 convives sur une demi-année (200 jours) perd entre 30 000 et 40 000 euros.

Pour les restaurateurs, savoir gérer ses stocks est parfois une question de survie. Là encore, des outils tech comme des logiciels de caisse avancés permettent de piloter au quotidien ses stocks et maîtriser ses coûts en matière première.

Pour éviter des sur-stockages qui finissent à la poubelle, un outil d’inventaire avancé permet de planifier les quantités d’approvisionnement nécessaires par service et selon la période donnée selon des données de ventes du logiciel. Les restaurateurs peuvent ainsi déceler la fluctuation de la demande selon les jours de la semaine ou la saison et ajuster leurs achats en fonction. Résultat : les restaurateurs ne commandent que ce dont ils ont besoin et préservent leurs marges.

Autre atout de taille : la possibilité d’identifier les plats ou produits les plus rentables. Une aubaine pour renouveler sa carte, promouvoir des plats rentables mais peu vendeurs ou retirer des plats populaires mais à faible marge !

Cette gestion data est poussée un cran plus loin par certains restaurateurs, qui n’hésitent plus à s’entourer de plateformes d’intelligence artificielle comme Inpulse pour automatiser leur gestion stocks. Le logiciel ne fait pas qu’analyser les ventes passées pour prévoir les besoins en matière première, mais s’appuie sur des facteurs extérieurs (météo, saisonnalité, etc) pour anticiper les ventes et commander au bon moment les quantités adéquates. Combiné à l’intégration dans un logiciel de caisse, l’outil permet d’affiner ses algorithmes prédictifs et d’automatiser ses commandes fournisseurs ! Un plat a augmenté ses prix de vente ? L’outil synchronise les données de vente et de stocks en temps réel pour prédire les ventes sur le moyen-long terme.

Qu’il s’agisse d’analyser la performance de ses stocks, de ses employés ou les habitudes de consommation de ses clients, la collecte des données joue un rôle central pour optimiser ses opérations. En suivant et en analysant ces données de manière régulière à l’aide d’un logiciel de caisse, les restaurateurs peuvent booster leurs revenus, renforcer les compétences de leur personnel et défaire les points de friction dans l’expérience client.

Auteure : Laura Stagno, Country Manager France de Lightspeed

(c) Ill. DepositPhotos

1111 Citations de Stratégie, Marketing, Communication, par Serge-Henri Saint-Michel
Cliquez pour commenter

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marketing PME aide les PME PMI et TPE à développer leur business en 2021
1111 Citations de stratégie, marketing et communication, par Serge-Henri Saint-Michel
Vers le haut